Un incendie a ravagé des hectares de forêt dans le nord d’Israël
Rechercher

Un incendie a ravagé des hectares de forêt dans le nord d’Israël

Les services de secours ont lutté contre les flammes dans la forêt de Biriya, en Haute Galilée. Les visiteurs ont été évacués, on ne rapporte aucun blessé

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Les pompiers israéliens s'affairent à éteindre un feu de forêt, dans la forêt de Biriya, près de Safed, au nord d'Israël, le 25 avril 2016. (Crédit photo : Basel Awidat/Flash90)
Les pompiers israéliens s'affairent à éteindre un feu de forêt, dans la forêt de Biriya, près de Safed, au nord d'Israël, le 25 avril 2016. (Crédit photo : Basel Awidat/Flash90)

Des hectares de terres forestières ont été brûlés dans le nord d’Israël, lundi, lorsqu’un grand incendie s’est déclaré dans la forêt Biriya, dans la région de la Haute Galilée, près de la ville de Safed.

Au moins six camions de pompiers et six avions bombardiers d’eau ont été appelés pour lutter contre les flammes qui se propageaient dans la région. Les lieux sont traditionnellement considérés comme l’emplacement de la tombe de Yonatan ben Uziel, un érudit juif qui a vécu au début du premier siècle après Jésus Christ.

Les randonneurs ont été évacués du site, et les routes locales ont été fermées par précaution. Après plusieurs heures, les pompiers ont déclaré qu’ils avaient maîtrisé les flammes. On ne rapportait aucun blessé.

Les pompiers ont également été appelés pour faire face à un incendie dans la région de Gedera, dans le centre du pays, a rapporté la Deuxième chaîne.

Plus tôt lundi, un incendie s’était déclenché le long de la route 3, près de Moshav Yesodot dans le centre d’Israël. Les services de train dans la région ont été interrompus et les randonneurs ont également été évacués de la zone. Les pompiers, assistés par un avion, ont réussi à contenir les flammes après une heure.

En février, le commissaire des Services du feu et des secours, Shahar Ayalon, a dit au Comité Intérieur de la Knesset que « nous sommes aujourd’hui le pays le plus sûr dans le monde en termes de pertes causées par le feu ».

Ayalon a décrit l’amélioration des investissements massifs dans le service national de lutte contre les incendies après l’incendie du Carmel, en 2010, dans lequel 44 personnes sont mortes. La plupart d’entre eux étaient des gardes de service de prison, en route pour évacuer une prison des environs alors que le feu approchait.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...