Un jeune Américain fait résonner le shofar devant la Cour suprême pour RBG
Rechercher

Un jeune Américain fait résonner le shofar devant la Cour suprême pour RBG

Micah Blay, âgé de 11 ans et fils d'une militante de Washington DC, rend hommage à la juge défunte au milieu de la foule rassemblée en son honneur

Les Américains se rassemblent pour rendre hommage à la regrettée juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg à Washington, le 19 septembre 2020 (Crédit : AP Photo/J. Scott Applewhite)
Les Américains se rassemblent pour rendre hommage à la regrettée juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg à Washington, le 19 septembre 2020 (Crédit : AP Photo/J. Scott Applewhite)

JTA – Micah Blay a avoué que faire résonner un grand shofar devant la Cour suprême des États-Unis pour quelque 250 personnes était « vraiment un peu effrayant ».

Le jeune garçon de 11 ans accompagnait sa mère, la militante Dana Marlowe, samedi à Washington, DC, pour rendre hommage à la regrettée juge Ruth Bader Ginsburg. Dana Marlowe a déclaré que son fils avait soufflé dans le shofar plusieurs fois à mesure que de plus en plus de gens arrivaient sur le site, et qu’il faisait une mitzvah pour Rosh HaShana.

Ils ont également apporté des pierres au nom de près de 300 personnes pour les déposer devant le bâtiment au lieu de les placer sur sa tombe.

Dana Marlowe a déclaré à l’émission « Good Morning Washington » sur WJLA-Ch. 7 qu’elle avait également imprimé plusieurs exemplaires du Kaddish pour le lire devant la Cour suprême en l’honneur de Ruth Bader Ginsburg.

La juge défunte « est l’une de mes héroïnes – en tant qu’icône féministe, en tant qu’actrice du changement pour la société depuis des décennies et des décennies », a commenté la militante.

Elle a dit qu’elle et sa famille « trempaient littéralement des pommes de cérémonie dans du miel » au début de la fête de Rosh HaShana « quand mon téléphone a commencé à être submergé » de messages.

Dana Marlowe a tweeté qu’elle avait été « dévastée » d’apprendre le décès de la magistrate et décidé immédiatement de faire un pèlerinage à la Cour suprême le lendemain, le premier jour de Rosh HaShana.

« C’était un choc et ça m’a brisé le cœur, je n’arrivais pas à y croire », a-t-elle confié.

Micah a ajouté que la famille « faisait la bonne chose » en décidant de passer une journée de Rosh HaShana devant la Cour suprême pour honorer « une grande personne » comme Ruth Bader Ginsburg.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...