Un magnat du cannabis en ligne inculpé pour gestion d’un énorme marché de drogue
Rechercher

Un magnat du cannabis en ligne inculpé pour gestion d’un énorme marché de drogue

Selon les procureurs, Amos Dov Silver dirigeait Telegrass, une entreprise du crime organisé, vendant marijuana, LSD et cocaïne, et encourageant les mineurs à vendre de la drogue

Le fondateur de Telegrass, Amos Dov Silver, comparaît devant le tribunal de première instance de Rishon Lezion pour une audience de renvoi le 18 août 2019, après avoir été extradé d'Ukraine vers Israël. (Avi Dishi/Flash90)
Le fondateur de Telegrass, Amos Dov Silver, comparaît devant le tribunal de première instance de Rishon Lezion pour une audience de renvoi le 18 août 2019, après avoir été extradé d'Ukraine vers Israël. (Avi Dishi/Flash90)

Le fondateur d’un énorme marché israélien de marijuana en ligne a été inculpé lundi pour crime organisé, trafic de drogue et extorsion de fonds.

Amos Dov Silver, un militant pro-cannabis dont les procureurs affirment qu’il est beaucoup plus dangereux que ne le pensent ses partisans, a été arrêté il y a trois semaines après son extradition d’Ukraine, où il s’était réfugié plus tôt cette année pour échapper aux forces de l’ordre israéliennes.

Telegrass, le forum tentaculaire qu’il a fondé et qui utilisait l’application de messagerie Telegram pour relier les trafiquants de drogue aux consommateurs, a été fermé en mars et des dizaines de personnes, dont Silver, ont été arrêtées en Israël, aux États-Unis, en Ukraine et en Allemagne, selon les autorités.

Au moins 28 personnes ont fait l’objet d’actes d’accusation dans cette affaire, accusées de gérer ou de faciliter le vaste commerce de la drogue sur les forums de Telegrass, qui, selon les autorités, a touché jusqu’à 200 000 acheteurs dans tout le pays et rapporté à l’organisation de Silver jusqu’à 60 millions de shekels (15 millions d’euros).

Lors de l’audience de mise en accusation de M. Silver, lundi, au tribunal central de district de Lod, le juge Ido Druyan-Gamliel a ordonné le renvoi de M. Silver pour la durée de la procédure judiciaire dans cette affaire et a fixé la prochaine audience au 23 octobre.

Une capture d’écran de l’offre de marijuana de Telegrass. (Capture d’écran)

Les procureurs affirment que malgré l’image d’activiste social que Silver donnait de lui-même – il a demandé à la cour, lundi, de forcer l’administration pénitentiaire à servir des repas végétaliens – Telegrass est en réalité un trafic massif, lucratif et très dangereux de drogue.

Silver « a dirigé Telegrass, une organisation criminelle, et a organisé, dirigé et supervisé les activités de l’organisation, directement et indirectement, afin de faire progresser les activités criminelles de cette entreprise du crime organisé », lit-on dans l’acte d’accusation.

Il a été personnellement et directement impliqué dans des dizaines de milliers de transactions à travers le réseau, est-il ajouté.

L’acte d’accusation accuse Silver d’avoir prétendument encouragé des mineurs à acheter et à vendre de la drogue sur le réseau, notamment en les aidant directement à trouver sur le réseau des revendeurs disposés à leur vendre de la drogue.

Il y est dit qu’il a également géré des forums qui allaient au-delà du commerce de la marijuana, offrant des drogues hallucinogènes comme l’Ecstasy et le LSD, ainsi que de la cocaïne.

Amos Dov Silver. (Capture d’écran YouTube)

Selon l’acte d’accusation, sur les quelque 3 000 trafiquants de drogue qui opéraient par l’intermédiaire de ce service, au moins 250 étaient mineurs.

Il détaille les efforts concertés qui auraient été déployés pour vérifier l’identité des trafiquants potentiels afin de s’assurer qu’il ne s’agissait pas de policiers sous couverture, ainsi que des méthodes sophistiquées pour collecter une part de chaque deal de drogue négocié sur le forum.

Il est également accusé d’avoir menacé physiquement une ancienne employée pour l’empêcher de révéler l’identité des trafiquants sur le réseau.

L’enquête sur Silver, un double ressortissant israélo-américain, a débuté au début de 2018 et a impliqué des centaines de témoins et une opération d’infiltration massive de la part de la cyber-division de l’unité Lahav 433 de la police israélienne spécialisée dans les crimes majeurs et la corruption.

Silver a été arrêté par la police ukrainienne en mars à la demande des autorités israéliennes, mais a réussi à fuir les officiers qui l’avaient accompagné à l’aéroport Boryspil de Kiev pour son vol vers Israël il y a trois semaines. Il a été repris par les autorités ukrainiennes dans la ville d’Ouman, à quelque 200 kilomètres au sud de Kiev, le lendemain. Il avait l’intention d’entrer en Roumanie et de s’enfuir aux États-Unis.

Le fondateur de Telegrass, Amos Dov Silver, comparaît devant le tribunal de première instance de Rishon Lezion pour une audience de renvoi le 18 août 2019, après avoir été extradé d’Ukraine vers Israël. (Avi Dishi/Flash90)

Dans un communiqué annonçant la capture de Silver, le service de sécurité de la SBU d’Ukraine a déclaré avoir arrêté trois de ses propres employés soupçonnés d’avoir aidé Silver à s’échapper.

Dans les années qui ont précédé son arrestation, Silver était un activiste pour la légalisation du cannabis, y compris en organisant The Big Bong Night en 2014 – une manifestation audacieuse pour la légalisation du cannabis devant la Knesset à Jérusalem.

Il a insisté sur le fait que ses actions n’étaient pas motivées par le profit, mais par sa conviction que la consommation de drogues récréatives devrait être légale.

Israël a pris des mesures ces dernières années pour rendre le cannabis médical disponible et est sur le point de devenir un exportateur important de cette culture. L’usage récréatif de la drogue reste illégal, bien que le ministère de la Sécurité publique l’a partiellement dépénalisé en 2017, en fixant des amendes et des traitements pour les primo délinquants plutôt que des procédures pénales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...