Un minuscule sceau de l’époque du Roi David trouvé au mont du Temple
Rechercher

Un minuscule sceau de l’époque du Roi David trouvé au mont du Temple

Une roche calcaire avec des animaux gravés dessus, que l’on pense dater du 10e siècle avant l’ère chrétienne, a été trouvée dans les décombres de fouilles d’un site d’anciens temples

Ilan Ben Zion est journaliste au Times of Israel. Il est titulaire d'une maîtrise en diplomatie de l'Université de Tel Aviv et d'une licence de l'Université de Toronto en études du Proche-Orient et en études juives

Un joint d'étanchéité en forme de cône trouvé au Mont du Temple, qui remonterait au 10e siècle avant notre ère (Crédit : Zachi Dvira, Projet Sifting Mont du Temple)
Un joint d'étanchéité en forme de cône trouvé au Mont du Temple, qui remonterait au 10e siècle avant notre ère (Crédit : Zachi Dvira, Projet Sifting Mont du Temple)

Une roche en pierre, que l’on pense dater du 10e siècle avant l’ère chrétienne, a été découverte dans les décombres retirés du mont du Temple, annoncent des archéologues.

L’objet a été trouvé il y a environ 6 mois par un jeune Russe de 10 ans qui était volontaire pour une journée au Projet de Recherche du mont du Temple, qui vise à fouiller à travers les décombres extraits, du lieu saint contesté, lors de la construction de la mosquée Marwani à la fin des années 1990. Ce n’est pourtant que récemment que le sceau a été déchiffré, a déclaré le groupe.

Le sceau, taillé dans de la roche de calcaire de couleur marron, présente deux animaux sommairement gravés, l’un au dessus de l’autre, « représentant peut-être un prédateur et sa proie », a déclaré le cofondateur et le directeur du projet, le Dr Gabriel Barkay jeudi.

Tandis que les sceaux de pierre avec des inscriptions ont déjà été trouvés à Jérusalem, Barkay a déclaré dans un appel téléphonique avec le Times of Israel que celui-ci est unique car il est le premier de ce type et de cette période découvert à Jérusalem.

Selon lui, le motif serait un emblème de famille, mais ce n’est pas clair.

Des sceaux de ce genre étaient utilisés pour sceller des documents ou des vases d’argile. Celui trouvé par le Projet de Recherche du mont du Temple avait un trou percé à la pointe pour être porté sur une chaîne.

Les archéologues ont affirmé avoir situé la date de l’artefact au 11e ou 10e siècle avant notre ère, la période traditionnellement attribuée aux règnes des rois bibliques David et Salomon, se basant sur une comparaison stylistique avec d’autres sceaux trouvés sur des sites de la région.

« Au cours des dernières années, grâce à des méthodologies et à des technologies statistiques récemment développées, nous avons réussi à surmonter le défi des découvertes sans contexte exact car elles n’ont pas été récupérées dans une fouille archéologique appropriée, » affirme Zachi Dvira, cofondateur du projet, dans la déclaration.

Selon lui, plus d’un demi-million d’autres trouvailles restent à analyser dans les laboratoires.

Barkay estime que la découverte témoigne de « l’activité administrative qui a eu lieu sur le mont du Temple pendant ces périodes ».

« La datation du sceau correspond à la période historique des Jébuséens et à la conquête de Jérusalem par le roi David, ainsi que de la construction du Temple, » dit-il.

« Ce qui rend cette découverte particulièrement importante est qu’elle provient du mont du Temple lui-même. »

Les critiques, cependant, mettent en garde contre le fait d’attribuer trop d’importance à un seul objet, surtout qui n’a pas été trouvé in situ. Pour le collecteur d’antiquités Lenny Wolfe, expert en sceaux, vu la très grande mobilité de l’objet, il aurait pu être amené à Jérusalem à un certain point dans l’antiquité et être oublié là-bas.

« L’importance d’un sceau individuel est très limitée », dit-il.

Barkay insiste, toutefois, que si cela est possible, il a été trouvé à Jérusalem, à proximité du mont du Temple, et doit être étudié dans ce contexte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...