Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Un navire marchand touché par un missile au large du Yémen

Plus tôt mercredi les Houthis pro-Iran ont affirmé avoir tiré des missiles sur un navire américain, qu'ils ont identifié comme étant le "Kol", en route selon eux vers un port israélien

Des Houthis organisent un rassemblement en soutien aux Palestiniens de la bande de Gaza et contre les frappes aériennes menées par les États-Unis au Yémen, à Sanaa, au Yémen, le lundi 29 janvier 2024. (Crédit : AP Photo/Osamah Abdulrahman)
Des Houthis organisent un rassemblement en soutien aux Palestiniens de la bande de Gaza et contre les frappes aériennes menées par les États-Unis au Yémen, à Sanaa, au Yémen, le lundi 29 janvier 2024. (Crédit : AP Photo/Osamah Abdulrahman)

Un missile tiré depuis le Yémen a touché un navire marchand, a annoncé jeudi la société britannique de sécurité maritime Ambrey, après que les rebelles Houthis ont revendiqué l’attaque d’un vaisseau américain.

« Selon nos informations, un navire marchand a été visé par un ‘missile’ alors qu’il croisait (…) au large d’Aden, au Yémen », a indiqué Ambrey, ajoutant que « le navire a fait état d’une explosion » à bord.

« Ambrey a appris que ce missile avait été tiré (…) depuis Taizz », une province du sud du Yémen, ajoute la firme.

Plus tôt mercredi les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, ont affirmé avoir tiré des missiles sur un navire américain, qu’ils ont identifié comme étant le « Kol », en route selon eux vers un port israélien.

Yahya Saree, le porte-parole des rebelles, a assuré sur les réseaux sociaux que les missiles « ont touché directement le navire » dans le golfe d’Aden.

Les Houthis, qui contrôlent de larges pans du territoire yéménite, ont mené plus de 35 attaques contre des navires en mer Rouge et dans le golfe d’Aden depuis le 19 novembre, selon le Pentagone, perturbant le trafic maritime dans cette zone essentielle pour le commerce mondial.

Le porte-parole militaire des rebelles houthis du Yemen, le général de brigade Yahya Saree, faisant une déclaration sur les récentes attaques contre deux navires commerciaux en mer Rouge lors d’une marche de solidarité avec la population de Gaza, dans la capitale Sanaa, le 15 décembre 2023. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)

Ces insurgés proches de l’Iran disent vouloir empêcher les navires liés à Israël de naviguer au large du Yémen, « en solidarité » avec le Hamas.

L’Iran, qui ne reconnaît pas l’existence d’Israël, se considère avec le pouvoir en Syrie, le Hezbollah libanais, le mouvement palestinien Hamas, des groupes irakiens et les rebelles yéménites Houthis comme faisant partie de « l’axe de la résistance » face à Israël au Moyen-Orient.

Ces attaques ont incité certaines compagnies maritimes à éviter la mer Rouge et le canal de Suez, par lequel transite en temps normal environ 12 % du commerce mondial, en contournant l’Afrique.

Les Etats-Unis, principal allié d’Israël, ont déployé des navires de guerre en mer Rouge et mené plusieurs frappes en janvier contre les positions des rebelles, parfois conjointement avec le Royaume-Uni.

Mercredi, les forces américaines ont indiqué avoir détruit un missile appartenant aux rebelles houthis, qui était prêt à être tiré et « présentait une menace imminente pour les avions américains », a déclaré le Commandement central américain (CENTCOM).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.