Un nouveau pont connecterait les zones industrielles jordano-israéliennes
Rechercher

Un nouveau pont connecterait les zones industrielles jordano-israéliennes

Un projet mené dans la région de la rivière du Jourdain vise à développer les liens et les échanges commerciaux

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Vue d'un passage sur le fleuve du Jourdain, un passage frontalier international entre Irbid, en Jordanie et Beit Shean, en Israël, le 5 août 2013. (Crédit : Moshe Shai /Flash90)
Vue d'un passage sur le fleuve du Jourdain, un passage frontalier international entre Irbid, en Jordanie et Beit Shean, en Israël, le 5 août 2013. (Crédit : Moshe Shai /Flash90)

Les appels d’offres ont été publiés pour la construction d’un nouveau pont sur le fleuve du Jourdain qui reliera Israël et la Jordanie, a annoncé le ministère de la coopération régionale dimanche.

Le pont est un élément clé du projet Jordan Gateway – une zone industrielle et commerciale conjointe qui enjambe le fleuve qui est une frontière naturelle entre les deux pays.

Le ministre-adjoint de la Coopération régionale, le député Ayoub Kara, a salué ce projet et a déclaré qu’il espérait que la zone industrielle puisse de promouvoir l’amélioration des liens entre les nations.

Les relations entre les pays voisins sont devenues tendues dans le contexte d’affrontements violents sur le mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Le mont du Temple a été à l’épicentre d’une recrudescence des attaques palestiniennes contre des Israéliens et la violence israélo-palestinienne au plus large.

En vertu d’une entente de longue date, la Jordanie a les droits de garde des Lieux saints musulmans à Jérusalem par le biais d’une organisation appelée le Waqf.

« Le projet Jordan Gate est l’un des [points les] plus importants dans les relations entre Israël et la Jordanie et contribuera grandement à améliorer les relations entre les deux peuples », a déclaré Kara.

« Je suis heureux que les appels d’offres ont été publiés spécifiquement en cette période car c’est la preuve que la paix entre Israël et la Jordanie est plus forte que tous ces extrémistes qui tentent de diviser les pays et endommager nos tentatives conjointes à apporter un avenir meilleur aux peuples de la région ».

Les appels d’offres ont été publiés par le Conseil Régional Emek Hamayanot car le pont se situera sur son territoire du côté israélien près de Tirat Zvi, au sud de Beit Shean.

Il existe actuellement deux ponts pour traverser le fleuve entre Israël et la Jordanie, celui situé près de Beit Shean à l’extrémité nord de la vallée du Jourdain, et le pont Allenby qui passe à Jéricho.

Le projet Jordan Gateway envisage une zone industrielle conjointe pour les usines jordaniennes et israéliennes, ainsi qu’une base pour le transfert des marchandises de la Jordanie vers les ports israéliens.

Le projet devrait exiger un investissement d’environ 200 millions de shekels d’Israël, dont 55 millions de shekels seront dépensés pour le pont.

Un comité ministériel israélien a approuvé le projet en novembre 2013 et l’approbation jordanienne a été accordée en avril 2015.

Une récente réunion de la commission mixte jordano-israélienne pour la sécurité et les transports a accordé son feu vert pour le pont.

Selon le plan, seul le personnel autorisé et les visiteurs seront autorisés à entrer dans le parc, dans lequel la loi israélienne va s’appliquer dans la partie israélienne et la loi jordanienne sur la partie jordanienne. Un nouvel organisme gouvernemental a appelé l’Autority Jordan Gateway sera créé pour superviser l’activité du côté israélien du parc.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...