Un officier du Hamas disparu aurait fait défection vers Israël
Rechercher

Un officier du Hamas disparu aurait fait défection vers Israël

Le résident de Khan Younis aurait des informations précises sur le réseau de tunnels du groupe terroriste

Des membres du Hamas aux funérailles d'un groupe de sept ouvriers qui creusaient un tunnel de combat contre Israël qui s'est effondré, à Gaza ville, le 29 janvier 2016. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
Des membres du Hamas aux funérailles d'un groupe de sept ouvriers qui creusaient un tunnel de combat contre Israël qui s'est effondré, à Gaza ville, le 29 janvier 2016. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Un haut responsable du Hamas dans la bande de Gaza a disparu depuis plusieurs jours, et des informations de l’enclave côtière suggèrent qu’il aurait traversé la frontière et se serait livré à Israël.

L’officier d’élite de la branche militaire du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, qui n’a pas été nommé, est le fils d’un juge du Hamas de Khan Younis, au sud de la bande de Gaza, et était impliqué dans la formation du groupe terroriste pour les tunnels transfrontaliers, selon un reportage de la Deuxième chaîne.

Certains médias palestiniens ont indiqué que l’officier avait dit à sa famille qu’il partait se promener et qu’il aurait en fait traversé la frontière vers Israël, selon la chaîne. L’officier du Hamas aurait des informations précises sur le réseau souterrain de l’organisation terroriste.

Au début du mois, les forces de sécurité israéliennes ont annoncé que des agents du Hamas pouvaient se déplacer dans toute la bande de Gaza en utilisant uniquement le réseau de tunnels souterrains de l’organisation.

Ces informations sur le système des tunnels proviennent du témoignage d’au moins deux membres de la base du Hamas qui ont été arrêtés ces derniers mois par les troupes israéliennes, a déclaré le Shin Bet.

Un tunnel terroriste du Hamas découvert par l'armée israélienne sous la frontière entre Gaza et Israël, le 5 mai 2016. (Crédit : Unité de la FID porte-parole)
Un tunnel terroriste du Hamas découvert par l’armée israélienne sous la frontière entre Gaza et Israël, le 5 mai 2016. (Crédit : Unité de la FID porte-parole)

Le réseau de tunnels du groupe terroriste est devenu le centre d’attention des forces de sécurité israéliennes depuis la fin de la guerre à Gaza en 2014, connue en Israël sous le nom d’opération Bordure protectrice, quand le système souterrain avait été utilisé avec des effets dévastateurs pour attaquer des troupes israéliennes près de la frontière avec Gaza.

Depuis qu’il a pris son poste début 2015, le chef d’Etat-major israélien Gadi Eizenkot a déclaré à plusieurs reprises que la menace des tunnels était au sommet de sa liste de priorités.

Beaucoup d’officiels de la sécurité craignent qu’un tunnel d’attaque, ou « tunnel terroriste » comme ils sont surnommés en Israël, ne soit utilisé pour faire entrer une cellule terroriste du Hamas dans une communauté israélienne frontalière de la bande de Gaza, où elle pourrait tuer des civils ou les prendre en otages.

Le témoignage d’un agent de 17 ans a rapporté « des informations de haute valeur à propos des opérations du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, particulièrement sur ses tunnels d’attaque », a déclaré le Shin Bet.

En avril et en mai, l’armée israélienne avait découvert deux « tunnels terroristes » qui entraient en territoire israélien, les premiers de ce genre à être décelés depuis la fin de l’opération Bordure protectrice en août 2014.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...