Rechercher

Un ouvrier palestinien mort écrasé par une pelleteuse à la décharge de Rishon Lezion

Le conducteur d'une vingtaine d'années est en détention provisoire ; la police doit l’interroger pour en savoir plus sur cet accident du travail

Des policiers sur les lieux d'un incident mortel dans une décharge de Rishon Lezion, où un ouvrier palestinien de 40 ans a été écrasé à mort par une pelleteuse, le 29 août 2022. (Crédit : Police israélienne)
Des policiers sur les lieux d'un incident mortel dans une décharge de Rishon Lezion, où un ouvrier palestinien de 40 ans a été écrasé à mort par une pelleteuse, le 29 août 2022. (Crédit : Police israélienne)

Un ouvrier palestinien est décédé lundi dans une décharge de Rishon Lezion après avoir été heurté par une pelleteuse, selon la police et les secouristes.

Le service de secours du Magen David Adom a déclaré que les ambulanciers ont trouvé le quadragénaire inconscient et ne présentant aucun signe vital sur le site de la rue Maryland, à la périphérie de la ville, où ils ont prononcé son décès.

« Le blessé était allongé à côté de la pelle mécanique, inconscient et souffrant d’une blessure multi-systémique très grave », ont déclaré les ambulanciers du MDA.

Le conducteur de la pelleteuse, un homme d’une vingtaine d’années originaire de la ville centrale de Ramle, a été arrêté pour être interrogé, a indiqué la police, qui enquête sur les causes de l’accident.

La police a indiqué qu’elle déciderait de demander ou non la prolongation de la détention provisoire du conducteur après un premier interrogatoire.

Des policiers sur les lieux d’un incident mortel dans une décharge de Rishon Lezion, où un ouvrier palestinien de 40 ans a été écrasé à mort par une pelleteuse, le 29 août 2022. (Crédit : Police israélienne)

Mardi dernier, un ouvrier du bâtiment a été tué dans la même ville, et deux jours auparavant, trois ouvriers du bâtiment ont perdu la vie sur deux sites dans le nord.

Les décès d’ouvriers de la construction en Israël sont très fréquents, en grande partie du fait de la mauvaise application des normes de sécurité.

Le quotidien Haaretz a rapporté l’année dernière que le taux d’accidents de travail mortels dans le secteur de la construction en Israël est plus de deux fois supérieur à la moyenne de l’Union européenne. La grande majorité des ouvriers tués sont soit des Palestiniens, soit des Arabes israéliens.

Depuis le début de l’année 2022, 27 personnes sont mortes sur des sites de construction et des dizaines de personnes ont été blessées, selon un décompte effectué par le groupe Safe Work in Israel.

Selon le groupe, le nombre de décès d’ouvriers du bâtiment a augmenté de 50 % dans les cinq premiers mois de l’année 2022 par rapport à la même période en 2021.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...