Un Palestinien tué lors de heurts avec l’armée israélienne
Rechercher

Un Palestinien tué lors de heurts avec l’armée israélienne

Près de 35 Palestiniens blessés après que l'armée a mené une opération nocturne pour trouver des armes, des munitions dans le camp de réfugiés d'al-Fawar

Les Palestiniens dans le camp de réfugiés de Fawwar en plein affrontement en Cisjordanie avec les troupes de Tsahal, le 16 août 2016 (Crédit : Capture d'écran Palmedia)
Les Palestiniens dans le camp de réfugiés de Fawwar en plein affrontement en Cisjordanie avec les troupes de Tsahal, le 16 août 2016 (Crédit : Capture d'écran Palmedia)

Un Palestinien a été tué par balles mardi lors de heurts avec des soldats israéliens dans un camp de réfugiés du sud de la Cisjordanie qui était le théâtre d’affrontements depuis la matinée, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

« Mohammed Abou Hashash, 17 ans, est mort après avoir été atteint par balles dans la poitrine lors de heurts dans le camp de Fawwar », a rapporté le ministère dans un communiqué.

Quelque 35 autres Palestiniens ont été blessés lors d’affrontements avec l’armée israélienne dans le sud de la Cisjordanie mardi, selon des responsables médicaux palestiniens.

Les affrontements ont éclaté quand un grand convoi de véhicules militaires israéliens sont entrés dans le camp de réfugiés d’al-Fawar, près de la ville de Hébron, selon des témoins.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que les tirs à balle réelle ont touché environ 10 personnes après que les émeutiers ont jeté de grosses pierres sur les troupes israéliennes. Il a ajouté que les 25 autres Palestiniens ont été touchés par des balles en caoutchouc.

L’armée israélienne a déclaré que ses forces menaient une opération de nuit « pour découvrir des armes » dans le camp, où « des dizaines de Palestiniens ont lancé des engins explosifs improvisés, des blocs et des pierres » sur eux.

Les troupes « ont répondu en utilisant des moyens de dispersions anti-émeutes et ont tiré des balles de calibre 0,22 vers les principaux instigateurs », a précisé un porte-parole de Tsahal, en ajoutant que les troupes avaient trouvé « deux armes de poing improvisés, d’autres armes et des munitions ».

L’armée a expliqué avoir tiré vers les principaux instigateurs de l’émeute pour tenter d’empêcher une escalade de la violence. Les affrontements se sont poursuivis dans la matinée jusqu’à midi, a indiqué un photographe de l’AFP.

https://twitter.com/Razan_Palestine/status/765474381829115904?ref_src=twsrc%5Etfw

L’armée avait fermé le camp de Fawar pendant 26 jours le mois dernier après qu’un homme armé appartenant à une cellule terroriste du Hamas a tiré sur une voiture transportant une famille israélienne sur une route de Cisjordanie, provoquant le crash du véhicule. Le conducteur, le rabbin Miki Mark de Otniel, a été tué et sa femme et ses deux enfants ont été blessés dans l’attaque.

Israël a arrêté plus d’une douzaine de Palestiniens dans le cadre de l’enquête sur cette attaque terroriste.

L’armée israélienne est également en train de sévir contre les ateliers palestiniens de fabrications d’armes en Cisjordanie.

La région de Hébron a été l’un des centres clé de la vague de violence meurtrière qui a secoué Israël et les territoires palestiniens depuis le mois d’octobre dernier.

Cette vague de violence a tué 34 Israéliens et quatre ressortissants étrangers au cours des attaques palestiniens. Plus de 200 Palestiniens ont également été tués dans cette période de temps, la plupart d’entre eux en menant des attaques au couteau, lors de fusillades ou des attaques à la voiture bélier, ont indiqué les autorités israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...