El Al enquête après une grave erreur d’un pilote sur un mauvais poids de charge
Rechercher

El Al enquête après une grave erreur d’un pilote sur un mauvais poids de charge

Le pilote a indiqué à son ordinateur de bord que le poids de l'avion était de 40 tonnes plus léger qu'il ne l'était en réalité

Un Boeing 787 Dreamliner de la compagnie El Al à l'aéroport Ben Gurion, près de Tel Aviv le 23 août 2017 (Tomer Neuberg/Flash90).
Un Boeing 787 Dreamliner de la compagnie El Al à l'aéroport Ben Gurion, près de Tel Aviv le 23 août 2017 (Tomer Neuberg/Flash90).

Le pilote d’un 787 de El Al a récemment risqué la sécurité de son avion et de ses passagers lorsqu’il a accidentellement entré les mauvaises données dans les ordinateurs de bord de l’avion, a rapporté la Dixième chaîne d’information lundi.

Avant le décollage d’un vol entre l’aéroport Ben Gourion d’Israël et New York, le pilote a indiqué un poids inférieur de 40 tonnes à la charge réelle de l’avion pour ce vol.

Les pilotes n’ont remarqué l’erreur qu’après le décollage et l’ont corrigée. Les autorités ont lancé une enquête.

Les ordinateurs de l’avion utilisent les données de masse dans divers calculs relatifs au décollage.

Gal Peleg, PDG de la société de vente d’avions Jetsetter, a déclaré à la Dixième chaîne qu’un écart de plusieurs dizaines de tonnes aurait pu être désastreux. Par exemple, l’avion aurait pu mal déterminer la vitesse requise pour le décollage.

« Quand un avion atteint l’extrémité d’une piste et n’a pas assez de vitesse pour décoller, il se trouve au-delà de la vitesse de freinage, il est rempli de carburant, lourd et incapable de voler – c’est une situation catastrophique ».

El Al a précisé dans un communiqué qu’à aucun moment les passagers ou l’avion n’ont été mis en danger. La compagnie a déclaré qu’elle avait « enquêté et géré l’incident immédiatement » et attendait un rapport du ministère des Transports avant de prendre d’autres mesures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...