Un rabbin condamné pour crime sexuel autorisé à voyager à l’étranger
Rechercher

Un rabbin condamné pour crime sexuel autorisé à voyager à l’étranger

La commission de l'application des peines a autorisé Eliezer Berland, sous le coup d'une assignation à résidence, à effectuer le pèlerinage de Rosh Hashanah à Ouman

Le rabbin Eliezer Berland devant la cour du district de Jérusalem, le 1er août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le rabbin Eliezer Berland devant la cour du district de Jérusalem, le 1er août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La commission de l’application des peines des prisons israéliennes a donné son approbation au pèlerinage à Ouman, en Ukraine, dans les prochains jours, d’un rabbin condamné pour crimes sexuels qui se trouve sous le coup d’une assignation à domicile, ont annoncé les médias dimanche.

Eliezer Berland, âgé de 80 ans, a été condamné à 18 mois de prison en novembre 2016 après avoir été reconnu coupable de deux chefs d’accusations d’attentat à la pudeur et d’une agression sexuelle.

Le rabbin a été autorisé à faire le voyage à Ouman à l’occasion de Rosh HaShanah, le Nouvel an juif. Chaque année, ce sont des dizaines de milliers de Juifs qui convergent vers la ville ukrainienne, où se trouve le tombeau du rabbin Nahman de Breslev, penseur du 18e siècle qui a fondé le mouvement hassidique de Breslev.

Le rabbin a été libéré au début de l’année après avoir passé cinq mois derrière les barreaux, notamment parce qu’il est atteint d’un cancer. Il a obtenu l’autorisation de s’installer dans un hôtel situé à proximité du centre médical Hadassah sur le mont Scopus de Jérusalem, où il est placé sous surveillance constante jusqu’au mois d’octobre, qui marquera le terme de sa peine.

Des fidèles sur la tombe de Rabbi Nahman à Ouman, en Ukraine. Illustration. (Crédit : Nahoumsabban/CC BY-SA/Wikimedia Commons)
Des fidèles sur la tombe de Rabbi Nahman à Ouman, en Ukraine. Illustration. (Crédit : Nahoumsabban/CC BY-SA/Wikimedia Commons)

Considéré pendant longtemps comme un dirigeant spirituel par des milliers de ses fidèles de Breslev, Berland avait fui Israël en 2013 alors qu’il était accusé d’avoir agressé deux femmes, des fidèles, dont l’une était encore mineure.

Au mois d’avril, le ministre de la Santé Yaakov Litzman avait été critiqué pour avoir rendu visite à Berland à l’hôtel. Litzman avait expliqué à l’issue de la visite que cette démarche entrait dans le cadre de son « devoir éthique », indépendamment des antécédents de l’homme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...