Rechercher

Un roman inédit de Leonard Cohen sera publié cet automne

Le recueil, 'A Ballet of Lepers', comprend un roman et 15 nouvelles, écrites plus d’une décennie avant que le chanteur ne commence sa carrière musicale

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Leonard Cohen se produit lors de la première journée du Coachella Valley Music & Arts Festival à Indio, en Californie, le vendredi 17 avril 2009. (AP Photo/Chris Pizzello)
Leonard Cohen se produit lors de la première journée du Coachella Valley Music & Arts Festival à Indio, en Californie, le vendredi 17 avril 2009. (AP Photo/Chris Pizzello)

Bien avant « Hallelujah » et les Grammys, le jeune Leonard Cohen écrivait de la poésie et de la fiction, rêvant de gloire littéraire.

Un roman inédit, A Ballet of Lepers, écrit par Cohen en 1956, sera publié au début de l’automne par Grove Press aux États-Unis et Canongate au Royaume-Uni.

Le livre est déjà disponible en précommande sur plusieurs sites marchands, en prévision de sa publication, fixée au 11 octobre 2022.

Comme son nom l’indique, A Ballet of Lepers: A Novel and Stories comprend un roman de 91 pages ainsi que quinze nouvelles. Il contient également le script d’une pièce radiophonique tirée des archives de l’auteur.

Les œuvres rassemblées dans cet ouvrage ont toutes été écrites entre 1956 et 1961, à une époque où Cohen vivait dans sa ville natale de Montréal.

Cohen est décédé en novembre 2016, à l’âge de 82 ans. Il n’a commencé sa carrière musicale qu’en 1967, à l’âge de 33 ans, avec des œuvres explorant la religion et la politique, l’isolement et la dépression, la sexualité, la perte, la mort et les relations humaines.

Selon The Guardian, A Ballet of Lepers évoque « les relations toxiques et le prix à payer pour les maintenir ».

Le roman est une réflexion sur les difficultés éprouvées par Cohen vis-à-vis de son propre grand-père, frappé de sénilité. Il décrit un patriarche frappé par des crises de brutalité qui éveillent également la violence chez le narrateur, relève The Guardian.

La collection est éditée par Alexandra Pleshoyano, spécialiste de Cohen, également auteure d’une postface à ce recueil.

Selon un administrateur de la fondation familiale de Leonard Cohen, l’auteur aurait déclaré de son vivant que son véritable chef-d’œuvre était ses archives, conservées méticuleusement à l’intention des chercheurs et admirateurs et ouvertes après sa mort.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...