Un septuagénaire juif âgé frappé au visage à Londres
Rechercher

Un septuagénaire juif âgé frappé au visage à Londres

Un témoin oculaire a déclaré que l'attaquant, âgé d'une trentaine d'années, avait d'abord demandé à sa victime s'il était juif avant de le frapper à de multiples reprises

Capture d'écran de Highbury Corner à Londres, au Royaume-Uni (Capture d'écran : Google Maps)
Capture d'écran de Highbury Corner à Londres, au Royaume-Uni (Capture d'écran : Google Maps)

Un homme âgé, un Juif, a été agressé par un homme plus jeune à Islington, à Londres, dans ce que des témoins ont qualifié d’attaque antisémite.

L’agression a eu lieu mardi après-midi à Highbury Corner. L’attaquant, un trentenaire, avait le crâne rasé, selon des témoins qui ont raconté l’incident à l’Islington Gazette.

L’agresseur a demandé à l’homme, un septuagénaire, s’il était Juif avant de le frapper au visage jusqu’au sang, selon un témoin. L’attaquant a alors pris la fuite. La police a ouvert une enquête sur l’incident et les jours de la victime ne sont pas en danger.

Le superintendant en chef Raj Kohli, de la police métropolitaine, a écrit sur Twitter s’inquiéter de cette agression, jurant de retrouver son auteur.

« Je suis tellement navré pour la victime, sa famille et la communauté juive au sens large pour cette attaque atroce et ciblée », a-t-il écrit. « Un crime de haine est vil, inacceptable et donne un sentiment de vulnérabilité aux communautés minoritaires ».

La police locale, a-t-il ajouté, « fera de son mieux pour retrouver la personne qui a commis cela ».

Marian Kennedy, un témoin, a indiqué que l’agression contre l’homme, qui portait une chemise à carreaux et un pardessus, n’avait absolument pas été provoquée.

« Il le frappait violemment au visage, le poing serré. La victime était complètement sans défense. Les coups étaient vraiment durs et mon instinct m’a commandé de m’interposer entre les deux, mais il y avait tellement de rage et de violence », a-t-elle dit à la Gazette.

La victime n’a pas été identifiée dans l’article.

Kennedy a ajouté qu’elle avait appelé l’agresseur à mettre un terme à son attaque, qu’il s’était retourné, clamant que l’homme l’avait frappé avec une canne.

« Le sang coulait de sa bouche et son corps doit être rempli d’hématomes », a-t-elle dit, évoquant le septuagénaire. « L’agresseur a rapidement pris la fuite. Il était comme fou. Le vieil homme a dit qu’il ne l’avait pas vu auparavant. C’était une attaque commise au hasard ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...