Un soldat israélien légèrement blessé par balles à la frontière libanaise
Rechercher

Un soldat israélien légèrement blessé par balles à la frontière libanaise

Les tirs provenaient d'un véhicule de l'autre côté de la frontière ; les troupes israéliennes ont répliqué et "enregistré un coup"

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un morceau de la clôture de sécurité à la frontière entre Israël et le Liban, à Metoula. Illustration. (Crédit : Hamad Almakt/Flash90)
Un morceau de la clôture de sécurité à la frontière entre Israël et le Liban, à Metoula. Illustration. (Crédit : Hamad Almakt/Flash90)

Un soldat israélien a été blessé par balles mercredi à la frontière libanaise lors d’échanges de tirs, a indiqué l’armée israélienne.

« Des tirs ont visé des forces israéliennes à la frontière avec le Liban près de Metoula, blessant un soldat », a expliqué l’armée dans un communiqué sans fournir de détails.

Les tirs provenaient d’une voiture qui passait de l’autre côté de la frontière, selon l’armée israélienne, qui a précisé que les soldats ont « répondu en tirant vers le véhicule ».

Il n’y aurait pas de blessé côté libanais.

Des soldats israéliens installent des sections de mur près de la frontière du Liban, au kibboutz Misgav Am, le 20 avril 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Des soldats israéliens installent des sections de mur près de la frontière du Liban, au kibboutz Misgav Am, le 20 avril 2016. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Les troupes israéliennes travaillaient sur les défenses de la frontière, près de Reches Ramim, au sud-ouest de Kiryat Shmona, quand elles ont été attaquées, a annoncé l’armée.

Le soldat blessé a été transporté à l’hôpital.

Cet incident a lieu au lendemain du décès d’un adolescent bédouin israélien, Nimer Bassem Abu Amar, blessé mortellement par balle pendant qu’il travaillait sur la clôture de la frontière entre Israël et l’Egypte.

Israël et le Liban sont toujours officiellement en guerre mais un certain calme prévaut depuis quelques années à la frontière entre les deux pays.

En janvier, le mouvement chiite libanais Hezbollah avait attaqué une patrouille de l’armée israélienne à la frontière entre les deux pays, provoquant des bombardements de représailles israéliens sur deux villages limitrophes.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...