Un spécialiste des Rouleaux de la mer Morte recevra le Prix Israël
Rechercher

Un spécialiste des Rouleaux de la mer Morte recevra le Prix Israël

Le ministre de l'Éducation Naftali Bennett a approuvé la nomination d'Elisha Qimron pour ses travaux sur les écritures antiques

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Elisha Qimron,de l'université Ben-Gurion. (Crédit : Ben-Gurion University of the Negev)
Elisha Qimron,de l'université Ben-Gurion. (Crédit : Ben-Gurion University of the Negev)

Le ministre de l’Éducation Naftali Bennett a annoncé mercredi qu’un intellectuel, qui a travaillé sur les Rouleaux de la mer Morte, se verra décerner le prestigieux prix Israël, l’une des distinctions les plus hautes d’Israël.

Elisha Qimron, professeur au département de Langue hébraïque à l’université de Ben Gurion dans le Néguev, a remporté le prix pour ses recherches dans le domaine des études juives, après que Bennett a approuvé la recommandation de la commission d’attribution de prix.

Les Rouleaux de la mer Morte sont des manuscrits vieux de 2 000 ans rédigés en hébreu et en araméen, qui ont été retrouvés il y a 70 ans par un berger bédouin dans les falaises près de la mer Morte. Au total, 900 manuscrits et plus de 50 000 fragments ont été découverts, dans 11 grottes.

Qimron s’est spécialisé dans la grammaire des rouleaux et a publié trois ouvrages sur les écritures antiques.

Fragments of the Dead Sea Scrolls, which include the oldest known surviving biblical manuscripts dated between 150 BCE and 70 CE, on display at the Israel Museum in Jerusalem (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
Des fragments des Rouleaux de la mer Morte, qui comprennent les plus anciens manuscrits bibliques connus datés entre 150 avant notre ère et 70 de notre ère, exposés au Musée d’Israël à Jérusalem (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Rivka Carmi, la présidente de l’université Ben Gurion, a félicité Qimron dans un communiqué.

« Les travaux du professeur Qimron sur l’étude des Rouleaux de la mer Morte sont un élément important de l’étude du judaïsme et de l’étude du peuple juif », a-t-elle écrit. « Personne ne mérite plus que lui le prix Israël, dans la 70e année du pays ».

Le prix Israël est remis chaque année lors d’une cérémonie à l’occasion de Yom HaAtsmaout. Cette année, Israël célèbrera les 70 ans depuis la création de l’État, en 1948. Le prix est décerné dans quatre catégories, humanité, sciences naturelles, cultures et accomplissements.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...