Un troisième suspect arrêté dans le délit de fuite de Jérusalem
Rechercher

Un troisième suspect arrêté dans le délit de fuite de Jérusalem

Un homme non identifié est suspecté d'avoir été passager dans la voiture qui a heurté et grièvement blessé un enfant de 11 ans, avant de prendre la fuite

Netanel Sandrusi, suspecté d'un délit de fuite qui a grièvement blessé un enfant de 11 ans à Jérusalem, comparait devant un tribunal, le 29 avril 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Netanel Sandrusi, suspecté d'un délit de fuite qui a grièvement blessé un enfant de 11 ans à Jérusalem, comparait devant un tribunal, le 29 avril 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La police a arrêté lundi une personne qui aurait été passager dans la voiture qui a heurté et grièvement blessé un enfant à Jérusalem, avant de prendre la fuite.

L’homme, qui n’a pas été identifié, est âgé d’une vingtaine d’années. Il se cachait dans un appartement de Givat Shmuel, près de Tel Aviv, a déclaré la police.

Il est suspecté d’avoir été dans la voiture que conduisait Natanel Sandrusi, 23 ans, suspect principal dans le délit de fuite du 21 avril, qui a laissé Binyamin Biegeleisen, 11 ans, dans un état grave.

Un autre homme a été arrêté la semaine dernière, soupçonné d’avoir été également présent dans le véhicule et d’avoir aidé Sandrusi à fuir. Sandrusi s’est rendu à la police une semaine après l’accident, après que sa photo a été publiée dans les médias.

La scène d’un possible accident avec délit de fuite à Jérusalem le 21 avril 2019. (Capture d’écran: Ynet)

La voiture a été localisée à proximité de l’implantation de Givat Zeev, au nord de la capitale.

Une enquête préliminaire a permis à la police de déterminer que le propriétaire de la voiture n’était pas soupçonné, il l’avait prêtée à Sandrusi.

La collision s’est produite sur un passage piéton du boulevard Golda Meir, un axe très fréquenté dans le nord-ouest de la ville. Il a été rapporté que le frère du petit garçon se trouvait avec lui au moment de l’accident. Il a été légèrement blessé.

Les enquêteurs ont déclaré que Sandrusi conduisait de manière irresponsable le soir de l’accident et qu’il était peut-être sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...