Rechercher

Un végétalien israélien fait maintenant la promotion du véganisme à New York

Omri Paz, fondateur de l'association Vegan Friendly, lance une campagne aux États-Unis pour promouvoir le véganisme et le changement de régime alimentaire

L'équipe de basket-ball Hapoel Tel Aviv est désormais connue sous le nom d'Hapoel Vegan Friendly Tel Aviv, l'organisation végétalienne étant le principal sponsor de l'équipe. (Crédit : Hapoel Tel Aviv)
L'équipe de basket-ball Hapoel Tel Aviv est désormais connue sous le nom d'Hapoel Vegan Friendly Tel Aviv, l'organisation végétalienne étant le principal sponsor de l'équipe. (Crédit : Hapoel Tel Aviv)

À l’avant-garde de la révolution végane en Israël, Omri Paz, le fondateur de Vegan Friendly, a maintenant l’intention d’introduire son modèle sur le marché américain.

Vegan Friendly, un organisme à but non-lucratif autonome fondé en 2012 pour promouvoir le véganisme et les droits des animaux et améliorer l’accès à la nourriture végétale, prévoit d’étendre ses activités aux États-Unis après s’être lancé au Royaume-Uni il y a environ deux ans et demi.

« Ce qui nous rend unique, c’est que nous avons créé un énorme écosystème qui donne aux entreprises et aux restaurants de réels avantages, bien plus que le simple étiquetage ou la certification d’être vegan-friendly », a déclaré Paz au Times of Israel. « Avec nous, ils peuvent participer à nos événements, et nous pouvons les connecter à nos milliers de membres grâce à la visibilité des réseaux sociaux, de notre application et du site web. »

En Israël, qui accueille la population végétalienne par habitant la plus élevée au monde, 1 800 entreprises, dont des restaurants et des hôtels, sont certifiées par la pastille rose et verte en forme de cœur « Vegan Friendly ». Plus de 500 fabricants de produits alimentaires tels qu’Unilever, Nestlé et Strauss utilisent le label Vegan Friendly pour étiqueter plus de 10 000 produits à base de plantes, certifiant qu’ils répondent à des critères stricts.

En outre, Vegan Friendly a créé une communauté de plus de 6 000 personnes en Israël qui versent une cotisation mensuelle pour soutenir les efforts de l’organisation en matière de sensibilisation et d’encouragement au véganisme ou au végétarisme, selon Paz. En collaboration avec la municipalité de Tel Aviv, Vegan Friendly a organisé cette année un festival végétalien de trois jours, présenté comme le plus grand événement végétalien du monde, avec des cours de cuisine, des stands de nourriture, des stands de FoodTech et de santé.

« Les entreprises qui s’inscrivent chez nous nous offrent des remises ou des échantillons, dont nos membres peuvent profiter dans des centaines d’entreprises et de restaurants à travers le pays », a déclaré Paz. « Notre modèle donne aux entreprises et aux restaurants beaucoup de valeur pour la certification ce qui nous aide à promouvoir le véganisme et à le rendre plus accessible. »

Grâce à de grandes campagnes impliquant des panneaux d’affichage, des conférences sur YouTube et des publicités télévisées aux heures de grande écoute, Vegan Friendly cherche à créer un changement de régime alimentaire.

Omri Paz, fondateur de Vegan Friendly. (Crédit : Vegan Friendly)

« Nous avons appliqué notre modèle au Royaume-Uni il y a deux ans et demi et aujourd’hui, nous avons une équipe de près de 10 personnes avec environ 200 000 abonnés sur les réseaux sociaux, 1 200 entreprises ou succursales certifiées comme étant véganes, et plus de 3 000 produits étiquetés vegan-friendly », a déclaré Paz.

« Je ne pense pas qu’il y ait une grande organisation aux États-Unis qui se concentre sur le changement de régime alimentaire, ce qui – pour nous – est important », a-t-il noté.

Les végétariens représentent environ 5 % de la population américaine. Pour le lancement aux États-Unis, Vegan Friendly a passé en revue 50 000 restaurants et entreprises et en a sélectionné environ 15 000 qui répondaient aux critères pour être certifiés vegan-friendly. Dans un premier temps, l’organisation à but non-lucratif se concentrera sur les restaurants situés dans la ville de New York.

« Dans un premier temps, nous voulons lancer une communauté à travers les réseaux sociaux, sur Facebook, Instagram, TikTok, LinkedIn, Twitter, et faire venir des utilisateurs sur notre application et le site web avant de prévoir d’approcher les restaurants et de leur demander d’être certifiés vegan-friendly en ajoutant des options à leur menu », a déclaré Paz. « Nous avons déjà 20 entreprises qui ont signé pour être certifiées vegan-friendly. »

Paz a révélé que le premier restaurant qui a obtenu sa certification vegan-friendly aux États-Unis est « The Grey Dog », un restaurant de quartier qui dispose de cinq succursales réparties dans Manhattan.

« Notre objectif est d’avoir environ un demi-million d’adeptes et environ 5 000 entreprises qui s’inscrivent soit pour la certification des restaurants, soit pour la certification des produits, dans les deux ans à venir », a déclaré Paz.

En ce qui concerne l’avenir, Vegan Friendly souhaite, d’ici à 2029, augmenter son équipe à environ 160 personnes, générer des revenus de 60 millions de dollars et être totalement autonome, selon Paz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.