Une délégation israélienne à Washington contre la relance de l’accord nucléaire
Rechercher

Une délégation israélienne à Washington contre la relance de l’accord nucléaire

Netanyahu ordonne aux responsables de la sécurité de souligner qu’Israël n’est lié par aucun accord, n’est attaché qu’à ses propres intérêts sécuritaires, et "agira en conséquence"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kochavi lors d'un événement pour des soldats exceptionnels dans le cadre des célébrations du 71e anniversaire de l'indépendance d'Israël, à la résidence du président à Jérusalem, le 9 mai 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kochavi lors d'un événement pour des soldats exceptionnels dans le cadre des célébrations du 71e anniversaire de l'indépendance d'Israël, à la résidence du président à Jérusalem, le 9 mai 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton / Flash90)

En amont du départ d’une délégation israélienne pour Washington la semaine prochaine, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a donné des instructions aux responsables de la sécurité d’exprimer leur objection au retour des États-Unis à l’accord nucléaire iranien, mais de ne pas engager de pourparlers sur la question.

Lors d’une réunion avec la délégation jeudi, Netanyahu a rappelé qu’Israël n’était pas partie à l’accord nucléaire avec l’Iran et ne s’y était pas engagé. Il a souligné « qu’Israël n’est attaché qu’à ses propres intérêts en termes de sécurité et agira en conséquence », a déclaré un responsable israélien.

« Les instructions données aux hauts responsables de la sécurité qui se rendent à Washington pour des pourparlers, sont de présenter l’opposition d’Israël à l’accord sur le nucléaire iranien mais de ne pas engager de négociations à ce sujet, parce qu’il s’agit d’un retour à l’accord précédent qui est dangereux pour Israël et la région », a expliqué le responsable sous couvert d’anonymat.

« Si à l’avenir, il y a des contacts sérieux de la part de l’Iran sur un accord amélioré, Israël exposera sa position sur les caractéristiques et le contenu d’un tel accord », a-t-il ajouté.

Aviv Kohavi, le chef d’état-major de Tsahal qui participe à la délégation, se rendra dimanche à Washington pour rencontrer un certain nombre de hauts responsables américains de la défense ; il s’agit de son premier voyage aux États-Unis depuis son entrée en fonction.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’entretient avec le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, lors d’un événement en l’honneur de réservistes exceptionnels de Tsahal, à la résidence du président à Jérusalem, le 1er juillet 2019. (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Pour ce voyage, Kohavi sera accompagné de son épouse Yael, ainsi que de l’attaché à la défense de Tsahal aux États-Unis, le major-général Yehuda Fuchs, du chef de la direction stratégique et du troisième bureau sur l’Iran de Tsahal, le major-général Tal Kalman, et du chef du département des relations extérieures de Tsahal, le général de brigade Effi Defrin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...