Une élue arabe accuse Tsahal d' »atrocités » sur des Palestiniens, puis s’excuse
Rechercher

Une élue arabe accuse Tsahal d' »atrocités » sur des Palestiniens, puis s’excuse

Aida Touma-Sliman, de la Liste arabe unie, a reconnu que la vidéo montrait en fait la désinfection d'un poste de contrôle de Cisjordanie par l'AP ; Bennett l'accuse d'antisémitisme

La députée Aida Touma-Sliman de la Liste arabe unie lors du lancement de la campagne en hébreu de l'alliance à Tel Aviv, le 20 août 2019 (Crédit : Gili Yaari/Flash90)
La députée Aida Touma-Sliman de la Liste arabe unie lors du lancement de la campagne en hébreu de l'alliance à Tel Aviv, le 20 août 2019 (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

Une élue de la Liste arabe unie a accusé vendredi l’armée israélienne d' »atrocités » pour avoir aspergé les Palestiniens « d’une substance inconnue », avant d’admettre que la vidéo de l’incident montre en fait des forces de l’Autorité palestinienne (AP) en train de désinfecter un poste de contrôle en Cisjordanie.

« Une autre atrocité [commise] par l’occupation sous le couvert du coronavirus – l’armée israélienne asperge les Palestiniens au poste de contrôle de Qalqilya avec une substance inconnue. Tout le monde s’accorde à dire que la méthode de pulvérisation n’est pas efficace dans la lutte contre le virus », a écrit la députée de la Liste arabe unie, Aida Touma-Sliman, sur Twitter.

Elle a ajouté : « Les horreurs commises sous le couvert de la crise ne peuvent pas être ignorées ».

Le ministre de la Défense Naftali Bennett a rapidement répondu que la vidéo provenait du côté palestinien du point de contrôle d’Eyal, près de Qalqilya, et que c’était l’Autorité palestinienne (AP) qui avait décidé de désinfecter la zone.

« Vous êtes une menteuse, antisémite et méprisable », a commenté Naftali Bennett. « C’est incroyable que Bogie [Ya’alon], Yvette [Avigdor Liberman], [Benny] Gantz, Gabi [Ashkenazi] et [Yair] Lapid soient prêts à former un gouvernement marqué de votre empreinte ».

Bennett, chef de l’alliance nationale-religieuse Yamina, faisait référence aux législateurs des partis Kakhol lavan et Yisrael Beytenu qui, depuis les élections de la semaine dernière, mènent des discussions sur le remplacement du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu – potentiellement avec le soutien extérieur de la Liste arabe unie.

La parlementaire a ensuite supprimé sa publication et déclaré avoir été « trompée » au sujet de la vidéo.

« Cela n’enlève rien au fait que ce n’est pas un spectacle de mode et que la pulvérisation [de désinfectants] n’est pas utile en ce qui concerne la maladie. Mais cette fois, la responsabilité ne revient pas à l’occupation », a-t-elle écrit sur Twitter.

Aida Touma-Sliman a également répondu à Bennett.

« Au moins, j’ai le courage et l’intégrité d’admettre mes erreurs. Vous continuez à mentir impitoyablement même quand la vérité est claire », a-t-elle riposté.

Cette altercation sur Twitter a eu lieu après que Netanyahu, jeudi, s’est entretenu avec Gantz autour la formation d’un éventuel gouvernement d’urgence pour faire face au coronavirus. Les deux hommes semblaient cependant en désaccord sur l’inclusion de la Liste arabe unie dans un tel gouvernement, le Premier ministre affirmant qu’il ne peut pas avoir de « partisans du terrorisme » et Gantz demandant qu’il comprenne des membres de l’ensemble des partis politiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...