Une Éthiopienne-Israélienne lauréate de la bourse Rhodes pour étudier à Oxford
Rechercher

Une Éthiopienne-Israélienne lauréate de la bourse Rhodes pour étudier à Oxford

Eden Amare Yitbarek, 23 ans, a fait son B.A. à l’Interdisciplinary Center de Herzliya dans le cadre d'un programme de parrainage de jeunes Ethiopiens-Israéliens talentueux

Eden Amare Yitbarek, l'une des deux lauréats israéliens de la prestigieuse bourse Rhodes 2021 pour étudier à l'Université d'Oxford. (Autorisation : Eden Amare Yitbarek)
Eden Amare Yitbarek, l'une des deux lauréats israéliens de la prestigieuse bourse Rhodes 2021 pour étudier à l'Université d'Oxford. (Autorisation : Eden Amare Yitbarek)

Une Israélienne d’origine éthiopienne est l’une des deux étudiants israéliens – et la première de sa communauté – à remporter la prestigieuse bourse Rhodes pour partir étudier cette année à l’Université d’Oxford.

La bourse Rhodes est un prix international pour des études de troisième cycle, créé en 1903 avec la fortune de l’homme d’affaires britannique Cecil Rhodes. Parmi les récipiendaires les plus célèbres figurent Bill Clinton, Cory Booker, Kris Kristofferson, Dean Rusk et Edwin Hubble.

Eden Amare Yitbarek a servi dans l’armée israélienne en tant que chauffeur de camion et de véhicule d’urgence avant d’étudier à l’Interdisciplinary Center de Herzliya, dans le cadre d’Israël at Heart – un programme de l’IDC qui donne aux jeunes Éthiopiens-Israéliens présentant un fort potentiel de leadership l’opportunité d’y obtenir un diplôme de premier cycle. Eden a étudié la gouvernance, la diplomatie et la stratégie.

La jeune femme de 23 ans originaire de la ville méridionale d’Eilat, sur la mer Rouge, a été classée deux fois parmi les meilleurs étudiants d’exception de sa promotion et a travaillé comme assistante de recherche dans le laboratoire de recherche American Public Opinion Toward Israel (APOI) de la Lauder School of Government, Diplomacy and Strategy de l’IDC, qui étudie les relations entre Israël et les États-Unis. Au cours de sa dernière année à l’IDC, elle a été sélectionnée pour l’Argov Fellows program for Leadership and Diplomacy, qui forme environ 20 étudiants exceptionnels de l’IDC en dernière année de B.A. à de futures positions de leadership en Israël et dans le monde juif.

Eden, qui veut étudier le développement international à Oxford, a travaillé comme enseignante et mentor bénévole pour les enfants réfugiés et migrants à Tel Aviv.

L’université d’Oxford. (Shutterstock)

Elle travaille actuellement à Tel Aviv pour Eagle Point Funding, une compagnie internationale de consulting qui connecte l’assistance du gouvernement fédéral américain avec les start-ups de high-tech américaines et les entreprises en recherche de soutien en R&D et développement économique.

Une grande partie de la communauté d’origine éthiopienne d’Israël connait des difficultés à s’intégrer dans la société israélienne, et se retrouve victime de la pauvreté, d’un manque d’éducation et du racisme. En outre, de nombreuses familles ont été séparées entre ceux qui ont pu immigrer en Israël et ceux qui attendent toujours d’y parvenir, à Gondar et Addis-Abeba.

Sur 100 bourses Rhodes accordées chaque année dans le monde, deux sont attribuées à des étudiants israéliens d’exception.

L’autre boursier Rhodes israélien pour l’année prochaine est Eli Zuzovsky, 25 ans, originaire de Tel Aviv, qui étudie l’anglais et le cinéma à Harvard, avec le théâtre en option.

Le Rhodes Trust prend en charge tous les frais de scolarité et d’université, apporte une allocation pour couvrir les dépenses nécessaires pendant la résidence à Oxford ainsi que pendant les vacances, et finance le transport vers et depuis l’Angleterre. La valeur totale de la bourse s’élève à environ 70 000 dollars par an en moyenne, et jusqu’à 250 000 dollars pour les chercheurs de certains départements qui restent à Oxford pendant quatre ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...