Une famille arabe israélienne qui voulait rejoindre l’EI attend de rentrer en Israël
Rechercher

Une famille arabe israélienne qui voulait rejoindre l’EI attend de rentrer en Israël

La famille est actuellement en Turquie ; elle espérait entrer en Syrie et rejoindre le groupe terroriste sunnite

Un tank turc en route vers la Syrie à Karkamis, ville turque frontalière, le 24 août 2016. (Crédit : AFP/Bulent Kilic)
Un tank turc en route vers la Syrie à Karkamis, ville turque frontalière, le 24 août 2016. (Crédit : AFP/Bulent Kilic)

Des membres d’une famille arabe israélienne de Sakhnin, dans le nord du pays, attendent dans une ville de la frontière turque de pouvoir revenir en Israël après avoir quitté leur maison pour rejoindre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie.

La famille était partie pour la Roumanie en 2015 pour assister à la cérémonie de remise des diplômes d’un proche qui y terminait ses études universitaires. Après avoir atteint la Roumanie, les parents avaient décidé qu’avec leurs trois enfants, ils iraient en Turquie plutôt que de rentrer chez eux, espérant traverser la frontière syrienne et rejoindre les rangs de l’organisation sunnite radicale.

Selon la Dixième chaîne, le grand-père de la famille est parti pour la Turquie et a dépensé beaucoup d’argent pour assurer le transfert de sa famille de la Syrie à la Turquie.

Un autre article du site d’informations hébraïque Ynet annonçait que quatre membres de la famille étaient allés en Turquie pour tenter de convaincre la famille de revenir en Israël.

Vue sur Sakhnin. Illustration. (Crédit : קמיליה בדארנה/CC BY 2.5/WikiCommons)
Vue sur Sakhnin. Illustration. (Crédit : קמיליה בדארנה/CC BY 2.5/WikiCommons)

Suite à ces efforts, la famille est arrivée dans une ville de Turquie qui est devenue le domicile de beaucoup de réfugiés fuyant la guerre civile syrienne.

Selon une connaissance de la famille qui a parlé sous condition d’anonymat à Ynet, « la mère et les filles ne voulaient pas aller en Syrie mais le mari a insisté. Pour l’instant, on ne sait pas ce qu’il doit se passer pour qu’ils reviennent au pays, mais c’est ce qui est important pour l’instant. J’espère que nous les verrons bientôt avec leur famille. »

Un reportage de la Dixième chaîne annonçait que la famille était connue des habitants de Sakhnin, une petite ville de moins de 30 000 habitants, mais que le mari et son épouse s’étaient isolés de la communauté au cours des ans.

Le maire de Sakhnin, Mazen Ganaim, s’est distancé, ainsi que sa ville, de la famille. « Nous avons été très surpris de la décision du couple, a-t-il déclaré. Ce sont des personnes honorables qui ne manquaient de rien. Le mari travaille et a tout ce qu’il faut, c’est une honte qu’il ait pris une telle décision. Nous sommes contre l’adhésion des citoyens arabes à des organisations comme l’Etat islamique. Notre religion est différente de leurs actes haineux. »

La famille, avec trois enfants, devrait arriver en Israël pendant les prochains jours. Les parents seront arrêtés en arrivant, et le mari devrait être inculpé et jugé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...