Rechercher

Une Franco-Israélienne nommée à la direction du conseil religieux de Maalot Tarshiha

Dans chaque ville et collectivité locale du pays, le conseil religieux est chargé par le ministère de dispenser les principaux services religieux aux administrés

Florence Touati-Wachsstock lors de sa nomination au Conseil religieux de la ville de Maalot Tarshiha, au ministère des Affaires religieuses, avec le ministre Matan Kahana. (Crédit : Facebook / Florence Touati-Wachsstock)
Florence Touati-Wachsstock lors de sa nomination au Conseil religieux de la ville de Maalot Tarshiha, au ministère des Affaires religieuses, avec le ministre Matan Kahana. (Crédit : Facebook / Florence Touati-Wachsstock)

Florence Touati-Wachsstock, une Franco-Israélienne de 45 ans, a été nommée la semaine dernière par le ministre des Affaires religieuses Matan Kahana, à la direction du conseil religieux de la ville de Maalot Tarshiha.

Dans chaque ville et collectivité locale du pays, le conseil religieux est chargé par le ministère de dispenser les principaux services religieux aux administrés : gestion des synagogues et mikvaot, casheroute, erouv, enregistrement des mariages, gestion des cimetières et enterrements et culture juive.

Cinq autres femmes ont été nommées la semaine dernière par le ministère à des postes dans différents conseils religieux.

Mariée et mère de cinq enfants, Florence Touati-Wachsstock travaille dans le domaine de l’éducation juive et a dirigé des projets pédagogiques pour la diaspora. Elle a fait son alyah en 1998 et vit en Galilée depuis 2010.

« Depuis notre installation à Maalot Tarshiha, je me suis impliquée progressivement dans la vie politique et sociale de ma ville et de la région », dit-elle.

« En effet, pour moi, le sionisme ne consiste pas seulement à faire sa vie en Israël, mais aussi à avoir un impact constructif sur la société israélienne et à participer à son évolution vers une société plus juste, plus harmonieuse et dans laquelle le judaïsme est vécu par tous et toutes comme une source d’enrichissement et de lumière. »

היום בשעה טובה ומוצלחת קיבלתי מיידי השר לענייני דת מתן כהנא את מינויי לממונה שניה במועצה הדתית של מעלות. כבוד הוא לי…

Posted by Florence Touati-Wachsstock on Tuesday, March 15, 2022

« Les conseils religieux n’ont pas toujours bonne presse et sont souvent considérés comme vieillots, trop orthodoxes et pas à la page. Dans le cadre du renouvellement des cadres dirigeants des conseils religieux, le ministre a tenu à nommer des personnes jeunes, modernes et particulièrement des femmes. Il n’y avait jusqu’à présent quasiment pas de femmes à la tête de ces conseils », ajoute-t-elle, précisant qu’il s’agit d’une « fonction de direction politique et non pas d’une fonction religieuse ».

« Les rabbins ainsi que le reste des employés par le conseil religieux restent en place. »

Au sein du conseil, en tant que deuxième commissaire, elle veut « avant tout toucher et servir tous les groupes sociaux : les ‘haredim et les sionistes religieux, mais aussi et surtout les traditionalistes, les ‘hilonim et particulièrement la population russophone ».

« Je serai à l’écoute de tous ces milieux et de leurs besoins et je souhaite que chacun à Maalot sache ce qu’est le conseil religieux, à quoi il sert et connaisse les visages et les noms des rabbins et autres personnes responsables. Je souhaite mettre à l’honneur un judaïsme humain qui défend des valeurs sociales et fidèle à la tradition, notamment à la tradition séfarade nord-africaine à laquelle s’identifient la majorité des habitants de Maalot », a souligné Touati-Wachsstock..

Face au « renouveau de la spiritualité féminine, à une recherche d’épanouissement de la femme dans le judaïsme traditionnel », elle compte également « porter une attention toute particulière à la place de la femme dans le cadre des services religieux existant, et initier et développer les cadres susceptibles d’apporter une réponse à cette véritable soif religieuse ».

Elle sera épaulée dans ces tâches par Shlomi Ben Dahan, premier commissaire du conseil religieux de Maalot.

Le ministre des Cultes Matan Kahana a nommé six femmes au Conseils religieux (מועצות דתיות), soit 40% des nouvelles…

Posted by Michael Blum on Tuesday, March 15, 2022

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...