Une israélienne conteste la vidéo « biaisée » sur les tefillin à l’aéroport
Rechercher

Une israélienne conteste la vidéo « biaisée » sur les tefillin à l’aéroport

Pnina Peri, experte en théories multiculturelles, qui a crié sur un rabbin et un homme d'affaires, affirme qu'ils lui avaient dit "C'est dommage que Hitler ne t'ait pas tuée"

Pnina Peri réprimande un homme pour avoir mis des tefillins à l'aéroport Ben Gurion le 28 mai 2018. (Capture d'écran: Facebook / Gad Kaufman)
Pnina Peri réprimande un homme pour avoir mis des tefillins à l'aéroport Ben Gurion le 28 mai 2018. (Capture d'écran: Facebook / Gad Kaufman)

Une femme israélienne qui a été filmée se moquant d’un rabbin Chabad à l’aéroport Ben Gurion alors qu’il aidait un autre homme à mettre ses tefillin (phylactères) a dit que les deux hommes l’avaient insultée et lui auraient dit : « Dommage que Hitler ne t’ait pas tué ainsi que toute ta famille. »

Dans une vidéo filmée depuis un téléphone portable et publiée sur Facebook, On peut voir Pnina Peri réprimander les deux hommes, riant et hurlant alors qu’ils pratiquaient un acte religieux. Elle leur a crié en hébreu  » Bougez, parce que vous me dérangez ! » et a demandé : « Pourquoi faîtes-vous ça ici? Il y a des gens ici! »

La vidéo, qui a été vue plus de 300 000 fois depuis lundi, a été mise en ligne par Gad Kaufman, l’homme d’affaires qui a mis les tefillin avec l’aide du rabbin Chabad qui tient un stand à l’aéroport.

Dans une déclaration, Peri a déclaré que la vidéo a donné une mauvaise interprétation de l’incident.

« Je suis choquée et blessée par la façon déformée et unilatérale dont j’ai été présentée », a-t-elle dit. Elle a ensuite décrit sa version des événements, dans laquelle elle prétendait avoir été maltraitée verbalement par les deux hommes avant le début de la vidéo.

« J’étais assise à l’aéroport Ben Gurion, attendant un vol, quand soudainement, deux hommes sont arrivés et ont commencé à poser des tefillin devant moi. Je leur ai demandé aussi poliment que possible et avec tout le respect que j’ai pour la pose de tefillin et d’autres rituels juifs, s’ils pouvaient me laisser mon espace personnel », a déclaré Peri.

« En réponse, j’ai étée attaqué de la manière la plus horrible que l’on puisse imaginer. Ils me disaient de bouger, ils me lançaient des injures misogynes et me maudissaient en disant: « C’est dommage que Hitler ne t’ait pas tué ainsi que toute ta famille. » Etant issue d’une famille qui a perdu tant de ses membres dans l’Holocauste et qui a grandi pendant la plus grande partie de sa vie dans l’ombre de l’Holocauste, cette remarque m’a fait exploser. »

Elle a accusé la personne qui a partagé la vidéo d’essayer délibérément de lui faire honte.

« Celui qui a diffusé cette vidéo partielle et très déformée a décidé de me faire honte en ignorant la première partie de la façon dont l’incident s’est déroulé », a-t-elle dit.

« Il est important pour moi de dire que je ne suis pas contre les valeurs religieuses et je crois que chaque personne devrait vivre selon sa foi », a ajouté Peri. « Cependant, me dire que c’est dommage que ma famille et moi n’avons pas été tués pendant l’Holocauste m’a fait réagir si brusquement, d’autant plus que cela a été fait par un membre de mon propre peuple en Israël. Bien sûr, je m’excuse pour la façon dont j’ai perdu le contrôle, mais je m’attends aussi à des excuses pour les terribles choses que j’ai subies et qui m’ont fait exploser. »

Peri est à la tête de l’Institut Joseph et Alma Gildenhorn des études israéliennes à l’Université du Maryland. Peri, qui a enseigné auparavant au Sapir Academic College d’Israël, est une experte des théories multiculturelles. Son mari, Yoram Peri, a été président du New Israel Fund, qui soutient les causes de gauche, de 1999 à 2001.

Kaufman, qui quittait Israël pour un voyage d’affaires, a écrit un texte en  hébreu pour accompagner la vidéo.

« Un incident incroyable a eu lieu ce matin à l’aéroport, quand un Chabad m’a demandé poliment si je voulais mettre les tefillin « , a-t-il écrit. « J’ai dit oui, puis une femme avec un regard de folle a bondi et a commencé à nous insulter, nous harceler et nous déranger! C’est vraiment honteux qu’être Juif dans ce pays signifie être persécuté par les Bohémiens de gauche. Si j’avais été musulman ou chrétien, cela aurait-il été plus légitime pour elle …? »

Beaucoup de commentaires sur la vidéo ont critiqué l’attitude de la femme. Plusieurs ont également félicité le rabbin Habad, identifié par la Vingtième chaîne, une chaîne d’information religieuse, comme étant le Rabbi Meir Herzl, directeur du centre Habad à Pisgat Zeev, dans la banlieue de Jérusalem, pour la retenue dont il a fait preuve.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...