Une Israélienne de 7 ans se noie dans la piscine d’un hôtel en Crète
Rechercher

Une Israélienne de 7 ans se noie dans la piscine d’un hôtel en Crète

Les autorités mènent une enquête pour savoir si le maître-nageur était présent sur place au moment du drame

Une photo de la baie de Vai en Crète, en Grèce. (CC BY, Wikimedia)
Une photo de la baie de Vai en Crète, en Grèce. (CC BY, Wikimedia)

Une petite fille israélienne âgée de 7 ans s’est noyée alors qu’elle était en vacances avec sa famille en Crète, à Hersonissos, à l’est de la ville de Héraklion, a confirmé jeudi le ministère des Affaires étrangères.

Selon la Douzième chaîne, la petite fille a descendu un toboggan aquatique pour plonger dans la piscine de l’hôtel, mais elle n’a pas réussi à remonter à la surface.

Les tentatives pour réanimer la petite fille sur place, puis à l’hôpital, ont été vaines.

Citant des médias locaux, le diffuseur public Kan a déclaré que les autorités enquêtaient pour savoir si le maître-nageur était présent lors de la noyade mercredi soir.

Le ministère a dit qu’il aiderait la famille pour ramener sa dépouille en Israël afin de l’enterrer.

La victime n’a pas été nommée.

Selon l’organisation de sécurité des enfants Beterem, 10 enfants israéliens sont morts noyés en 2019.

Par ailleurs, deux jeunes sœurs françaises sont mortes noyées dans la piscine d’un hôtel à Ialyssos, station balnéaire sur l’île touristique de Rhodes, dans le sud de la mer Egée, où elles passaient leurs vacances en famille. Les responsables de l’hôtel ont été présentés au procureur de l’île, a indiqué à l’AFP une responsable du ministère du Tourisme grec. Le drame s’est produit mercredi vers 18H30 locales (15H30 GMT), une demi-heure après le départ du maître-nageur, a rapporté l’agence de presse semi-officielle Ana. Les parents des victimes, âgées de 19 et 16 ans, ont indiqué à la police que leurs enfants ne savaient pas nager, selon l’Ana. Aucune information n’a été publiée sur leur identité. « L’affaire est suivie de près par le consulat de France à Athènes », a indiqué à l’AFP une source diplomatique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...