Une librairie appartenant à 2 Israéliens à Berlin ferme après des manifestations d’extrême-gauche
Rechercher

Une librairie appartenant à 2 Israéliens à Berlin ferme après des manifestations d’extrême-gauche

Le propriétaire parle de fermeture pour des raisons "d'ordre financier", mais la boutique avait déjà fait l'objet de manifestations au sujet d'un événement prévu autour de la philosophie du précurseur de la droite-alternative

La librairie Topics à Berlin. (Crédit : Topics via JTA)
La librairie Topics à Berlin. (Crédit : Topics via JTA)

Une librairie appartenant à deux Israéliens a fermé ses portes, probablement à cause de menaces et de pressions de la part d’activistes d’extrême-gauche.

La boutique, décrite par ses propriétaires comme une « libraire anglaise conceptuelle », était située dans le quartier de Neukölln.

Doron Hamburger, l’un des co-propriétaires, a écrit dans une publication Facebook cette semaine « la vraie raison de la fermeture [est] en premier lieu d’ordre financier ».

Mais un chroniqueur du journal Zeit, Armin Langer, qui a étudié le sujet, a écrit un article publié mardi, indiquant que la boutique « devait fermer à cause des menaces ».

Il ajoute que la décision est liée à une manifestation anti-fasciste programmée dans la boutique en mars dernier, qui était centrée sur la philosophie de l’Italien Julius Evola, aujourd’hui considéré comme précurseur du mouvement de droite alternative aux États-Unis.

L’évènement a été annulé. Hamburger a parlé de cet évènement comme l’élément qui a finalisé la fermeture.

Langer a expliqué que l’évènement autour d’Evola n’était pas une célébration de ses positions, mais plutôt un débat pour déconstruire ses idées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...