Rechercher

Une librairie du nord d’Israël s’excuse d’avoir vendu « Mein Kampf » en arabe

Le propriétaire de la boutique à Reinah a immédiatement retiré le livre dès que l'affaire a été portée à son attention

La version arabe de "Mein Kampf" d'Hitler en vente à Amman, le 26 mars 2015. (Crédit : Avi Lewis / Times of Israël, Benyamin Loudmer)
La version arabe de "Mein Kampf" d'Hitler en vente à Amman, le 26 mars 2015. (Crédit : Avi Lewis / Times of Israël, Benyamin Loudmer)

Le propriétaire d’une librairie dans la ville de Reinah, au nord d’Israël s’est excusé après que l’on a trouvé dans sa boutique une traduction arabe de « Meir Kampf » d’Adolf Hitler, déclarant qu’il ne s’était pas rendu compte que le livre incitait à la haine contre les Juifs.

Selon la Douzième chaîne, un homme a repéré le livre d’Hitler dans la boutique la semaine dernière et a dit au propriétaire du magasin que le livre ne devrait pas être vendu.

Le propriétaire a déclaré la Douzième chaîne que son fils avait pris le livre d’un entrepôt et qu’il l’avait mis sur des étagères sans se mesurer la gravité du sujet. Il l’a enlevé de l’étagère dès qu’il avait été informé de la nature du livre.

« Ma boutique existe depuis de nombreuses années et je n’ai jamais eu de cas comme cela », a-t-il dit. « Dès que l’affaire a été portée à mon attention, j’ai immédiatement retiré les livres. Je n’en savais rien. Cela n’arrivera plus. Nous serons plus prudents à l’avenir. Je m’excuse auprès de tous ceux qui ont été blessés. »

Aucune édition complète de « Meir Kampf », qui a posé la base idéologique du Nazisme, n’a jamais été publié en hébreu.

A lire : Pourquoi « Mein Kampf » a été publié en arabe, turc, persan, mais pas en hébreu

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...