Une membre de Lehava inculpée pour possession illégale de munitions
Rechercher

Une membre de Lehava inculpée pour possession illégale de munitions

Selon l’accusation, 12 balles réelles de calibre 0.22 ont été retrouvées chez l'activiste de 20 ans

Des jeunes de l'association Lehava avec des pancartes sur lesquelles on peut lire "L'assimilation est un Holocauste" devant un mariage judéo-musulman près de Tel Aviv, le 17 août 2014. (Crédit : Flash90)
Des jeunes de l'association Lehava avec des pancartes sur lesquelles on peut lire "L'assimilation est un Holocauste" devant un mariage judéo-musulman près de Tel Aviv, le 17 août 2014. (Crédit : Flash90)

Une militante associée à l’organisation extrémiste juive Lehava a été inculpée lundi par la cour du district de Jérusalem pour possession illégale de munitions, après la découverte de balles à son domicile.

L’inculpation a déclaré que la police avait découvert 12 balles réelles de calibre 0.22 au domicile de Jérusalem de la militante de 20 ans.

Il n’a pas été précisé quand ou pourquoi le domicile de la jeune femme a été fouillé par la police.

Ce mois-ci, le procureur de l’Etat Shai Nitzan a demandé des peines plus sévères pour les ventes illégales d’armes à feu et a exhorté les procureurs à requérir de la prison ferme pour les propriétaires et les vendeurs d’armes et de munitions non autorisées. Dans sa recommandation du 7 août, Nitzan a proposé six mois de prison ou de travaux d’intérêt général pour ceux retrouvés en possession de munitions illégales.

Lehava a été établie comme organisation pour empêcher les mariages entre juifs et arabes, ce qui est interdit par la loi religieuse juive. L’association a été associée à l’extrême-droite juive et ses membres ont été vus patrouiller dans le centre de Jérusalem, cherchant, d’après eux, des couples mixtes.

Le président de Lehava, Benzi Gopstein, amené à la cour de Jérusalem, le 16 décembre 2014. (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)
Le président de Lehava, Benzi Gopstein, amené à la cour de Jérusalem, le 16 décembre 2014. (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)

Leurs patrouilles de vigilance, souvent composées d’adolescents, ont souvent provoqué des affrontements, et il y a eu plusieurs exemples dans la dernière année où des membres de l’organisation ont battu des arabes qui étaient sortis en ville.

Cette année, la police a enquêté sur le dirigeant de longue date de Lehava, Bentzi Gopstein, pour des incitations à la haine quand il a qualifié les chrétiens vivant en Israël de « vampires suceurs de sang. »

Pendant une conférence quelques mois auparavant, il avait appelé à l’incendie des églises, affirmant qu’il était préparé à rester en prison pendant des décennies pour avoir dit cela.

Gopstein a été arrêté par la police à plusieurs reprises ces dernières années, mais n’a jamais été jugé coupable d’incitation de ses partisans à la violence.

En novembre 2014, trois membres du groupe avaient incendié une école de Jérusalem qui enseigne à des musulmans, des chrétiens et des juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...