Une victime israélienne du terrorisme demande à l’ONU d’agir contre les salaires des terroristes palestiniens
Rechercher

Une victime israélienne du terrorisme demande à l’ONU d’agir contre les salaires des terroristes palestiniens

Un Israélien devenu aveugle après une attaque terroriste palestinienne qui a coûté la vie à 5 membres de sa famille s'est exprimé au Conseil de Sécurité

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas devant le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies, à Genève, le 27 février 2017. (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas devant le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies, à Genève, le 27 février 2017. (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)

Oran Almot, qui avait 10 ans en 2003 quand un terroriste s’est fait exploser au restaurant Maxim à Haïfa tuant son père, ses grands-parents, son frère et son cousin, a fustigé le Conseil de Sécurité des Nations unies lors d’une réunion mardi à New York qui traite des tensions concernant le mont du Temple.

« Le Conseil de Sécurité tient une discussion sur le Moyen-Orient, mais l’un des sujets les plus importants, le financement du terrorisme par l’Autorité palestinienne, restera en dehors de cette discussion », a déclaré Almog, qui a été invité à s’exprimer devant le conseil par l’ambassadeur d’Israël, Danny Danon.

« Les dirigeants palestiniens paient des salaires aux terroristes et à leurs familles chaque mois. Quiconque croyant dans la valeur de la vie humaine devrait agir contre ces paiements », a-t-il ajouté.

Danon a déclaré que « l’attaque meurtrière à Halamish [vendredi] ne s’est pas produite dans le vide. Ce terroriste a commis un crime haineux dans le sillage d’appels endémiques et incessants par des officiels palestiniens incitant à la violence. »

Danny Danon à l'ONU, le 24 juillet 2017 (Crédit : autorisation)
Danny Danon à l’ONU, le 24 juillet 2017 (Crédit : autorisation)

La veille, l’envoyé avait montré une photographie de la cuisine ensanglantée à l’ONU, en indiquant que les proches du terroriste palestinien de 19 ans allaient recevoir « des milliers de dollars » de la part de l’Autorité palestinienne pour avoir perpétré cet attentat.

La mère du terroriste de Halamish a été arrêtée mardi pour incitation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...