Une vidéo qui a fuité montre Gamzu en colère, filmé par un journaliste TV
Rechercher

Une vidéo qui a fuité montre Gamzu en colère, filmé par un journaliste TV

On entend Gamzu fulminer contre une situation "ridicule" alors qu'il va passer à l'antenne : "Pourquoi ne pas me procurer un trépied ? Pourquoi ne pas me trouver un cameraman ?"

Ronni Gamzu, responsable de la lutte contre le coronavirus, est vu chez lui avant une conférence de presse sur le nouveau confinement national, le 13 septembre 2020. (Capture d'écran vidéo)
Ronni Gamzu, responsable de la lutte contre le coronavirus, est vu chez lui avant une conférence de presse sur le nouveau confinement national, le 13 septembre 2020. (Capture d'écran vidéo)

Pour ceux qui critiquent la gestion de la crise du coronavirus par le gouvernement israélien comme étant chaotique, une nouvelle plongée dans les coulisses a montré lundi que le désordre s’étendait apparemment aussi à la logistique des apparitions médiatiques des responsables.

Le responsable de la lutte contre le coronavirus au sein du gouvernement, le professeur Ronni Gamzu, a été pris au dépourvu dimanche soir lors d’une conférence de presse à une heure de grande écoute pour annoncer les détails du nouveau confinement national. Gamzu a déclaré plus tard qu’il n’avait pas reçu le SMS l’informant de l’événement.

Gamzu est actuellement en quarantaine à domicile en raison de son exposition à un porteur du coronavirus. Il a appris à la dernière minute dimanche qu’il devait participer par vidéoconférence à une conférence de presse dirigée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dans une vidéo qui a été transmise aux médias et diffusée lundi, on entend Gamzu s’en prendre à une responsable du ministère de la Santé, disant que c’était « ridicule » qu’il n’ait pas été prévenu à l’avance, et sur le fait qu’il parlerait au moyen de ce qui semble être une caméra de téléphone portable.

« Pourquoi à la dernière minute ? Vous étiez au courant depuis un jour entier, moi seul ne le savais pas », dit-il. « Pourquoi ne pas me procurer un trépied ? Pourquoi ne pas me trouver un cameraman ? Pourquoi ? C’est une émission de télévision à une heure de grande écoute. »

La responsable du ministère de la Santé tente de le calmer.

« Ronni, nous aimons vous entendre parler », dit-elle.

« Parlez-vous au nom des personnes dont je vais fermer les centres commerciaux et les magasins ? Ils ne m’aiment pas beaucoup. Il fut un temps où [ils] m’aimaient », dit M. Gamzu, en référence aux nouvelles mesures de confinement.

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, était également en quarantaine chez lui et s’exprimait par vidéo. On pouvait le voir discuter avec Gamzu alors qu’ils attendaient d’apparaître dans la conférence de presse de Netanyahu.

« Ma fille veut me parler avant de se coucher, alors Bibi devrait se dépêcher », dit Gamzu, en faisant référence à Netanyahu par son surnom, quelques instants avant le début de l’événement.

Les deux hommes réalisent alors qu’ils ne pourront pas voir ce que Netanyahu dit au pays avant d’être appelés à parler, et Edelstein dit qu’il va essayer de faire apparaître le discours du Premier ministre sur son téléphone et de le montrer à Gamzu sur l’écran.

À un moment donné, Gamzu dit à Edelstein qu’il vient de recevoir « un SMS très drôle » : « Est-il possible de prier lors d’une manifestation ? »

Certains Israéliens religieux ont dénoncé les restrictions imposées au culte pendant la pandémie, tandis que les manifestations contre Netanyahu sont autorisées sans entrave.

« C’est ce qu’ils font tout le temps », dit sarcastiquement Edelstein à propos des manifestants.

M. Gamzu a ensuite déclaré qu’il y avait eu une erreur de communication entre lui et les fonctionnaires, qui l’avaient en fait informé par SMS de la conférence de presse prévue, mais il a dit qu’il avait manqué le message en raison du volume important qu’il reçoit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...