Université du Wisconsin : une croix gammée à un évènement de Yom HaAtsmaout
Rechercher

Université du Wisconsin : une croix gammée à un évènement de Yom HaAtsmaout

La police a dit ne rien pouvoir faire ; l'homme a déclaré qu'il souhaitait attirer l'attention pour parler de monoparentalité, de la crise des opioïdes et d'avortement

Capture d'écran d'une vidéo où l'on voit un homme muni d'un panneau avec une croix gammée lors d'une évènement pour Yom HaAtsmaout à l'université de Wisconsin-Milwaukee. (Crédit : Twitter)
Capture d'écran d'une vidéo où l'on voit un homme muni d'un panneau avec une croix gammée lors d'une évènement pour Yom HaAtsmaout à l'université de Wisconsin-Milwaukee. (Crédit : Twitter)

Un homme est arrivé muni d’un panneau sur lequel était dessinée une croix gammée à un évènement de Yom HaAtsmaout organisé à l’université du Wisconsin-Milwaukee.

Près de 250 étudiants assistaient à cette journée organisée par le groupe Students Supporting Israel et le groupe Hillel.

L’homme muni du panneau, Chris, comme il s’est présenté, a affirmé être étudiant, a rapporté la chaîne locale WISN.

Il a expliqué à la chaîne qu’il avait emmené cette croix gammée parce qu’il savait que cela attirerait l’attention à ce type de rassemblement et que cela lui permettrait de parler aux médias de différents sujets, comme la hausse du taux de monoparentalité, la crise des opioïdes et l’augmentation du nombre d’avortements.

L’un des organisateurs de l’évènement, Sarah Berry, a appelé la police du campus, qui a assuré qu’elle ne pouvait rien faire contre ce panneau.

Le centre Simon Wiesenthal a diffusé sur Twitter une vidéo de l’homme muni du panneau et a écrit : « A l’université du Wisconsin-Milwaukee, la police de l’UW-Milwaukee Police reste immobile alors qu’un étudiant harcèle ses pairs juifs avec une croix gammée depuis 5 heures. University of Wisconsin – Milwaukee, c’est à ça que vont les frais de scolarité ? »

L’université a déclaré que la croix gammée était protégée par la liberté d’expression.

« En tant qu’université publique, l’université du Wisconsin-Milwaukee respecte la liberté d’expression de tout un chacun, même lorsque c’est une expression avec laquelle nous ne sommes pas d’accord », a déclaré l’université dans un communiqué diffusé lundi après-midi.

« J’ai travaillé dur pour cet évènement et je voulais que tout le monde puis le fêter, et voir quelqu’un arriver avec une croix gammée est très décevant et frustrant », a déclaré Sarah Berry.

L’évènement a été organisé devant la bibliothèque Golda Meir, nommée d’après la Première ministre israélienne disparue qui a grandi à Milwaukee.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...