Rechercher

USA : Les organisations juives heureuses de l’attitude de Lapid envers la diaspora

Leurs dirigeants ont apprécié son approche vis-à-vis de la communauté juive nord-américaine, à l'occasion d'une réunion tenue en marge de l'Assemblée Générale de l'ONU

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le premier ministre Yair Lapid (au centre) s'entretient avec les dirigeants des Fédérations juives d’Amérique du Nord et de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines, à New York, le 21 septembre 2022. (Crédit : Avi Ohayun/GPO)
Le premier ministre Yair Lapid (au centre) s'entretient avec les dirigeants des Fédérations juives d’Amérique du Nord et de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines, à New York, le 21 septembre 2022. (Crédit : Avi Ohayun/GPO)

NEW YORK — Le Premier ministre Yair Lapid s’est entretenu, mercredi, à New York, avec les dirigeants de dizaines d’organisations juives nord-américaines, et les participants ont unanimement salué l’engagement du Premier ministre à renforcer les liens avec la diaspora juive.

« Nous sommes une famille. Vous êtes mes frères et sœurs. Le gouvernement d’Israël accueille tous les courants du judaïsme. Le lien spécial entre Israël et les Juifs du monde entier est l’une de nos premières priorités, et nous ferons en sorte de vous le montrer. Israël doit être, et sera, un foyer ouvert à l’ensemble des Juifs », a souligné Lapid, selon un communiqué de son cabinet.

La réunion s’est tenue en marge des entretiens de Lapid avec les leaders mondiaux, dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations Unies. Y ont pris part des représentants des Fédérations juives d’Amérique du Nord et de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines, organisme de coordination d’une cinquantaine d’organisations issues de tous les horizons politiques et religieux.

Dans une déclaration commune publiée à l’issue de la réunion, les deux organisations ont indiqué avoir évoqué l’antisémitisme et l’Iran.

« Nous sommes honorés d’avoir pu rencontrer le Premier ministre Yair Lapid et lui sommes reconnaissants d’avoir donné la priorité aux dirigeants de la communauté juive nord-américaine, avant son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies », ont déclaré les deux organisations.

« Son engagement à renforcer les relations entre Israël et la diaspora nous donne beaucoup d’espoir, et nous sommes impatients de poursuivre notre travail avec le gouvernement israélien sur des questions d’importance pour la communauté juive nord-américaine », indique le communiqué.

Le rabbin Rick Jacobs. (Crédit photo : Clark Jones, avec l’aimable autorisation de l’Union pour le Judaisme Réformé)

Le rabbin Rick Jacobs, chef de l’Union pour le judaïsme réformé, a déclaré que la réunion avait « été incroyablement positive ».

« Le Premier ministre Lapid nous connaît et apprécie la force de la communauté juive nord-américaine, comme nous apprécions la force et la clarté morale de son leadership », a précisé Jacobs.

Les participants à cette réunion, tenue à huis clos, ont déclaré au Times of Israel qu’en plus de l’antisémitisme et de l’Iran, Lapid avait abordé la question – encore épineuse – de la matérialisation d’un espace de prière égalitaire au mur Occidental, en plus des Accords d’Abraham et du conflit palestinien.

Lapid a indiqué prendre davantage au sérieux la critique de la politique d’Israël envers les Palestiniens issue des pays parties aux Accords d’Abraham, plutôt que de pays qui n’entretiennent pas de relations diplomatiques avec Israël.

« Beaucoup de gens ont craint que les Accords d’Abraham ne soient qu’un artifice pour esquiver la question palestinienne. Nous avons eu l’impression que ce n’était pas sa vision des choses », a déclaré un participant, ajoutant que la détermination de Lapid à faire progresser le pluralisme religieux en Israël – au mur Occidental comme ailleurs – paraissait authentique.

Le premier ministre Yair Lapid (au centre) rencontre les dirigeants des Fédérations juives d’Amérique du Nord et de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines, à New York, le 21 septembre 2022. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)

« Il voudrait en faire plus, mais a confié être limité en raison des prochaines élections », a ajouté le participant.

Trois personnes ont noté une différence significative dans la manière dont la réunion s’est tenue par rapport à celles qui ont eu lieu lorsque Benjamin Netanyahu était Premier ministre.

« Son attitude est différente de celle du prédécesseur de Naftali Bennett », a déclaré un dirigeant juif, évoquant Netanyahu. Il part du principe de l’unité du peuple juif, y compris les groupes progressistes. C’est une question d’engagement, pas de sermons ou de réprimandes. »

Un deuxième participant a indiqué que Netanyahu, lors des réunions, « ne semblait que peu intéressé par notre histoire, notre expérience, nos préoccupations, à moins qu’elles ne correspondent aux siennes », précisant qu’on lui reconnaissait « presque unanimement des qualités de
diplomate ».

Un troisième responsable juif qui a pris part à la réunion a pris ses distances par rapport à certaines critiques formulées à l’encontre de Netanyahu.

Il a reconnu que le style de Netanyahu était moins participatif, mais qu’il avait toujours apporté des réponses argumentées aux questions qui lui étaient posées.

Les réponses de Lapid ont été plus courtes, ce qui lui a permis de couvrir davantage de sujets lors de la réunion, « mais l’engagement de Netanyahu envers la diaspora n’est pas moindre », a-t-il assuré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...