Rechercher

Vaccin: les experts du ministère de la Santé recommandent le rappel pour les ados

L'avis des experts se fonde sur des informations concernant la baisse de l'efficacité du vaccin chez les adolescents âgés de 16 à 19 ans qui n'ont reçu que les deux premières doses

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Une Israélienne une troisième dose du vaccin COVID-19 dans un centre de soins à Katzrin, sur le plateau du Golan, le 16 novembre 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Une Israélienne une troisième dose du vaccin COVID-19 dans un centre de soins à Katzrin, sur le plateau du Golan, le 16 novembre 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Les enfants âgés de 12 à 15 ans devraient recevoir une troisième injection de rappel du vaccin contre le coronavirus. C’est ce qu’aurait recommandé dimanche un groupe d’experts conseillant le ministère de la Santé sur la politique d’inoculation contre le COVID-19.

Une nette majorité des membres du groupe aurait soutenu cette idée lors d’une réunion, selon les médias israéliens.

Les rappels seront administrés cinq mois après l’injection de la deuxième dose du vaccin.

L’avis des experts se fonde sur des informations concernant la baisse de l’efficacité du vaccin chez les adolescents âgés de 16 à 19 ans qui n’ont reçu que les deux premières injections. Les injections de rappel sont déjà recommandées pour toutes les personnes âgées de 16 ans et plus, une politique alors inédite qu’Israël a été le premier pays dans le monde à adopter.

Aucune décision n’a été prise quant à l’obligation pour les adolescents âgés de 12 à 15 ans d’effectuer le troisième rappel afin de conserver leur laissez-passer vert, un certificat de vaccination qui donne accès aux lieux publics, rapporte la Douzième chaîne.

Actuellement, tous les Israéliens âgés de plus de 16 ans doivent éventuellement se faire vacciner pour prolonger la validité de leur passeport vert.

En outre, les experts ont recommandé qu’il y ait un délai de trois semaines entre la première et la deuxième injection administrée aux enfants âgés de 5 à 11 ans, comme le recommande la Food and Drug Administration (FDA) américaine.

Toutes ces mesures doivent encore être approuvées officiellement par le ministère de la Santé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...