Vente de la collection de Joseph Altounian, l’ami des artistes de Montmartre
Rechercher

Vente de la collection de Joseph Altounian, l’ami des artistes de Montmartre

"Un petit trésor qui permet de revisiter le marché de l'art" dans les décennies avant la Deuxième guerre mondiale et l'histoire d'"un personnage de roman", a déclaré Artcurial

La maison Artcurial vend une collection ayant appartenue à Joseph Altounian (Crédit : Artcurial)
La maison Artcurial vend une collection ayant appartenue à Joseph Altounian (Crédit : Artcurial)

La maison de ventes Artcurial va adjuger les 17 et 18 septembre la collection exceptionnelle de Joseph Altounian (1890- 1954), ami des artistes de Montmartre, qui avait vendu des oeuvres à de prestigieux collectionneurs et musées, notamment américains, a-t-elle annoncé à l’AFP.

A l’occasion de la Biennale de Paris, Artcurial exposera pendant une semaine puis proposera à la vente cet ensemble de 400 pièces (objets d’art, sculptures, mobilier) qui constitue « un véritable dialogue » entre l’Antiquité, le roman, le gothique, le XVIIIème et l’Art moderne – dont un ensemble de six dessins d’Amedeo Modigliani -, a indiqué Artcurial. Valeur estimée de la collection : un million d’euros.

« Un petit trésor qui permet de revisiter le marché de l’art » dans les décennies avant la Deuxième guerre mondiale et l’histoire d' »un personnage de roman », a souligné à l’AFP Stéphane Aubert, commissaire-priseur qui sera chargé de la vente.

Altounian avait fui Smyrne (actuel Izmir en Turquie) au début du XXe siècle, était passé par l’Egypte et s’était installé très modestement à Montmartre, à côté du Bateau-Lavoir, rencontrant Picasso, Modigliani, Max Jacob et d’autres artistes.

Amedeo Modigliani, à Nice en 1918. (Crédit: domaine public, via WikiCommons)

Sa correspondance, ses carnets, ses registres conservés par la famille, regorgent d’enseignements sur le marché de l’art, faisant état notamment de dessins de Modigliani achetés pour quelques francs seulement.

Il devait être recommandé par Georges Clémenceau à Auguste Rodin qui l’envoyait en Egypte compléter sa collection de sculptures, et une partie des oeuvres ramenés par Altounian sont aujourd’hui au Musée Rodin.

Il s’installera à Macon après son mariage avec Henriette Lorbet, fille d’une lignée d’antiquaires. En Bourgogne, il découvre les sculptures, bas-reliefs romans et gothiques laissés à l’abandon et qui seront rachetés par des industriels américains « qui vénéraient ce qui venait d’Europe », relate Stéphane Aubert.

L’ensemble de dessins de Modigliani est dédicacé par l’artiste, devenu ami proche de Joseph Altounian. La pièce la plus intime est un Portrait de Joseph Altounian commenté par Max Jacob : « Je certifie que ce portrait est celui d’Altounian fait par Modigliani en 1917 ».

Max Jacob (Crédit : domaine public)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...