Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

« Vive le 7 octobre » : La Maison Blanche condamne la marche anti-Israël lors de l’expo du massacre de Nova à New York

"Les bannières des terroristes ne devraient flotter nulle part, surtout pas dans nos rues", dit un proche de Biden ; les plus grands détracteurs d'Israël au Congrès se joignent aux condamnations

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Des manifestants anti-Israël déployant une banderole sur laquelle on peut lire « Vive le 7 octobre » devant une exposition commémorant le massacre du Festival Supernova, à New York, le 10 juin 2024. (Crédit : Capture d'écran X)
Des manifestants anti-Israël déployant une banderole sur laquelle on peut lire « Vive le 7 octobre » devant une exposition commémorant le massacre du Festival Supernova, à New York, le 10 juin 2024. (Crédit : Capture d'écran X)

La Maison Blanche a dénoncé mardi une récente manifestation à New York au cours de laquelle des participants ont brandi des drapeaux de groupes terroristes et scandé des slogans en faveur d’attaques contre des civils israéliens devant une exposition commémorant le massacre du Festival de musique Supernova.

Qualifiant le comportement des centaines de manifestants d’extrême gauche de « scandaleux et déchirant », le porte-parole de la Maison Blanche, Andrew Bates, a déclaré dans un communiqué que « les bannières profanes de groupes terroristes ne devraient flotter nulle part, et surtout pas dans les rues américaines ».

« L’antisémitisme n’a pas sa place aux États-Unis », a-t-il poursuivi, qualifiant le comportement des manifestants « d’horrible ».

Organisée par le groupe pro-palestinien Within Our Lifetime, la manifestation a été baptisée « A Day of Rage for Gaza » et a débuté par un rassemblement à Union Square avant que les participants ne se dirigent vers Wall Street où l’exposition sur le massacre du Festival Nova est installée depuis le mois d’avril.

Les manifestants ont allumé des pétards, brandi des drapeaux de l’aile armée des Brigades Ezzedine al-Qassam des groupes terroristes palestinien du Hamas et chiite libanais du Hezbollah, et brandi des banderoles avec des slogans tels que « Vive le 7 octobre » et « Les sionistes ne sont pas juifs et ne sont pas humains ».

Aucune arrestation n’a été signalée, mais six personnes auraient reçu des citations à comparaître pour trouble à l’ordre public et pour avoir sauté des tourniquets dans le métro.

364 personnes ont été tuées lors du Festival Supernova, dans le sud d’Israël, le 7 octobre, lorsque les terroristes du Hamas se sont déchaînés dans la rave-party en plein air, fauchant les festivaliers, torturant et violant les victimes et se livrant à d’autres atrocités. Un grand nombre des personnes prises en otage à Gaza avaient participé au festival de musique.

Intitulée « 6:29 am, The Moment Music Stood Still », l’exposition de Wall Street recrée les événements du 7 octobre au festival de musique et leurs conséquences à l’aide d’objets laissés sur place et d’images provenant à la fois des caméras de sécurité présentes sur les lieux et d’images filmées par les terroristes.

L’exposition devait initialement être ouverte pendant quatre semaines, mais elle a été prolongée et devait fermer le 16 juin. Toutefois, suite à la manifestation de lundi, les organisateurs de l’exposition ont annoncé qu’elle serait prolongée jusqu’au 22 juin.

La manifestation de lundi a suscité un flot de condamnations, y compris de la part de législateurs progressistes que de nombreux manifestants ont salués pour leurs critiques à l’égard d’Israël.

« L’insensibilité, la déshumanisation et le ciblage des Juifs affichés lors de la manifestation d’hier soir devant l’exposition du Nova Festival étaient un antisémitisme atroce – purement et simplement », a déclaré la représentante Alexandria Ocasio-Cortez dans un communiqué, quelques heures après avoir organisé un événement très médiatisé sur l’antisémitisme à l’extrême-gauche.

« L’antisémitisme n’a pas sa place dans notre ville ni dans aucun mouvement plus large centré sur la dignité humaine et la libération », a-t-elle ajouté.

Son collègue Jamaal Bowman a écrit sur X : « Je condamne ceux qui célèbrent les innocents tués le 7 octobre. »

« Ce jour sombre a été la plus grande attaque contre la communauté juive depuis la Shoah. La célébrer est antisémite et inacceptable. La paix ne peut être atteinte en utilisant nos tragédies comme des armes les unes contre les autres. »

Les deux législateurs de gauche ont ensuite été inondés d’un torrent de critiques de la part de partisans anti-Israël dégoûtés par leur condamnation du comportement des manifestants pro-palestiniens.

Des législateurs plus modérés se sont également exprimés contre la manifestation de lundi.

« Tout New-Yorkais qui défend la paix ne peut se tenir à côté de ceux qui agitent des drapeaux du Hamas et du Hezbollah, en particulier lors d’une exposition commémorant les victimes du massacre du Nova Music Festival », a écrit sur X le maire de New York, Eric Adams. « C’est de l’antisémitisme à l’état pur. »

« La police de New York a supervisé des milliers de manifestations pacifiques, mais il est de notre devoir d’arrêter quiconque enfreint la loi. Les New-Yorkais seront toujours en sécurité ici », a ajouté Adams.

« La manifestation et la rhétorique au vitriol à l’extérieur n’étaient rien de moins que méprisables, inhumaines et antisémites », a écrit sur X le chef de la majorité sénatoriale, Chuck Schumer.

« Le comportement flagrant affiché pour justifier le meurtre de Juifs n’a pas sa place dans une société civilisée. Nous ne le tolérerons pas », a déclaré Hakeem Jeffries, chef de la minorité parlementaire, dans un communiqué.

Le 7 octobre, quelque 3 000 terroristes dirigés par le Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 251 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.