ZORE, basé à Jérusalem, vise à rendre les armes plus sûres
Rechercher

ZORE, basé à Jérusalem, vise à rendre les armes plus sûres

Des anciens combattants de l'armée israélienne ont créé cette entreprise après qu’un ami a été abattu par des tirs amis

La société Zore basée à Jérusalem, a créé une technologie pour verrouiller les armes à feu (Crédit : autorisation)
La société Zore basée à Jérusalem, a créé une technologie pour verrouiller les armes à feu (Crédit : autorisation)

Zore, basé à Jérusalem, fait partie d’un groupe d’entreprises qui essaient de créer des armes plus sûres, et l’entreprise a une raison personnelle de le faire.

La société, dirigée par le PDG Yonatan Zimmerman, a été fondée par un groupe d’anciens combattants de l’armée israélienne, qui ont décidé de lutter contre les décès accidentels causés par l’utilisation abusive des armes à feu après qu’un de leurs amis de l’armée a été abattu par des tirs amis.

L’équipe a mis au point un percuteur pour arme à feu, Zore X, qui combine le mécanisme original de l’arme avec la technologie pour créer une solution de stockage sûre, mais qui permette malgré tout un accès facile en cas de besoin.

Le produit est un dispositif de verrouillage qui a la forme d’une cartouche pour les pistolets semi-automatiques et qui empêche l’utilisation non autorisée et alerte les propriétaires d’armes à feu par téléphone si une tentative a été faite de déplacer ou déverrouiller leur arme à feu. La conception de ZORE X permet aux utilisateurs de déverrouiller rapidement et d’éjecter la cartouche, offrant un moyen extrêmement rapide de déverrouiller l’arme et de la charger.

Le dispositif intelligent en forme de cartouche peut verrouiller la majorité des armes à feu semi-automatiques par une simple pression d’un bouton. Il peut être déverrouillé manuellement, en utilisant un code qui peut être entré sans regarder le verrou, en sentant tout simplement le nombre de clics entre chaque tour du verrou.

Une fois débloqué, le fait de charger le pistolet éjectera ZORE X et une nouvelle cartouche s’insérera immédiatement.

ZORE offre également aux propriétaires d’armes à feu la possibilité de déverrouiller le dispositif via leur smartphone. Toutefois, le dispositif ne peut être verrouillé manuellement qu’en appuyant sur le bouton de verrouillage et ne dépend pas du téléphone de quelle que manière que ce soit, a déclaré la société.

Zore n’est pas le seul à évoluer dans le développement de nouvelles idées pour rendre les armes plus sûres. Dans un rapport du 14 juillet, CB Insights, une société de données basée à New York a identifié 10 entreprises, y compris Zore, qui mènent ce mouvement vers des armes meilleures et plus sûres, alors que la violence armée en Amérique et d’autres tragédies récentes stimulent les secteurs public et privé à chercher des solutions à ce problème souvent fatal.

Parmi les entreprises développant des armes intelligentes, CB Insights mentionne en Californie Yardarm Technologies Inc., qui développe une technologie d’armes à feu connectée pour l’application de la loi, la sécurité privée et les militaires, avec un capteur permettant aux organisations d’être plus conscientes de ce qui se passe avec les armes à feu de leurs officiers.

Columbus, SGTi Géorgie développe des kits qui correspondent aux armes à feu personnelles avec un capteur d’empreintes digitales, de sorte que seul un utilisateur autorisé peut tirer avec l’arme. Et Identilock basé à Detroit, qui a développé un scanner d’empreintes digitales biométrique qui se place sur la gâchette du pistolet pour éviter les abus.

Zore a levé 416 516 de dollars à ce jour pour son verrou pour armes à feu grâce à une campagne de crowdfunding Indiegogo lancée en juin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...