Trois Israéliens ont été tués et une autre a été grièvement blessée lors d’une attaque au couteau vendredi soir dans l’implantation israélienne de Halamish en Cisjordanie, lorsqu’un terroriste s’est infiltré au domicile et a poignardé ses habitants.

Les paramédicaux ont déclaré que deux hommes, l’un dans la soixantaine et un autre dans la quarantaine, et une femme âgée de 40 ans, ont succombé à leurs blessures suite à l’attaque perpétrée dans leur maison située dans une implantation située au nord de Ramallah. Les trois victimes – un père, son fils et sa fille – étaient initialement dans un état critique.

Selon des informations antérieures, une femme de 70 ans était parmi les personnes grièvement blessées.

Une quatrième femme, la mère dans la soixantaine, a été emmenée à l’hôpital de Shaare Zedek à Jérusalem.

Selon une enquête préliminaire, le terroriste, un jeune palestinien originaire d’un village voisin, est arrivé dans l’implantation à pied et armé d’un couteau, a escaladé une des clôtures et a choisi la dernière maison située dans une rue proche.

L’auteur a brisé une fenêtre et est entré dans la maison, surprenant les dix personnes à l’intérieur, a déclaré la Dixième chaîne.

Une des femmes présentes dans la maison a caché un certain nombre d’enfants dans une des chambres, d’où elle a appelé la police et a commencé à crier dans le voisinage pour signaler qu’un terroriste était à l’intérieur de la maison.

Capture d’écran 2017-07-22 à 00.13.18

Les médias palestiniens l’ont identifié comme étant Omar Al-Abed al-Jalil, 19 ans, du village de Kubar, près de Ramallah.

Un soldat israélien en congé dans une maison voisine, en entendant les bruits, s’est rendu compte qu’une attaque terroriste était en train d’être menée et a tiré depuis l’extérieur sur le terroriste, a déclaré la Dixième chaîne.

Un haut fonctionnaire de l’armée israélienne a déclaré que le terroriste était affilié au Hamas mais n’était pas un activiste.

Le Hamas a salué l’attaque comme « héroïque » et a déclaré qu’elle est intervenue après « les attaques d’Israël sur les droits de notre peuple à Jérusalem et dans la mosquée Al-Aqsa ».

« L’incitation haineuse et la glorification de la violence par l’Autorité palestinienne ont conduit au meurtre d’Israéliens innocents, poignardés à mort dans leur maison. Le Conseil de sécurité doit immédiatement condamner cette attaque terroriste méprisable. La communauté internationale doit exiger que Mahmoud Abbas et l’AP mettent fin à ces attaques odieuses et mettent fin à leur encouragement continu à la violence », a écrit dans un communiqué l’ambassadeur d’Israël aux Nations unies, Danny Danon.

« Le Congrès juif mondial condamne sans équivoque l’attaque horrible perpétrée dans l’implantation de Halamish ce soir qui a coûté la vie à trois Israélites innocents attablés pour le repas de Shabbat. Nos pensées et nos prières s’adressent aux familles des victimes et aux Israéliens et aux Juifs du monde entier. Nous exigeons que l’Autorité palestinienne prenne des mesures immédiates pour réprimer l’incitation à la haine qui a conduit à cette attaque et qu’elle fasse tout son possible pour empêcher une telle atrocité de se reproduire, » lit-on dans un communiqué du Congrès Juif Mondial.

Après un premier interrogatoire, al-Jalil a révélé avoir acheté le couteau il y a deux jours, voulant commettre une attaque terroriste en raison des événements sur le mont du Temple à Jérusalem.

Les forces de sécurité israéliennes surveillent les fidèles musulmans palestiniens à l'extérieur de la Porte des Lions, le 21 juillet 2017. (Micah Danney / Times of Israel)

Les forces de sécurité israéliennes surveillent les fidèles musulmans palestiniens à l’extérieur de la Porte des Lions, le 21 juillet 2017. (Micah Danney / Times of Israël)

L’attaque est intervenue après une journée d’intenses affrontements entre les émeutiers palestiniens et la police israélienne dans et autour de Jérusalem suite aux nouvelles mesures sécuritaires prises au mont du Temple à Jérusalem après une attaque terroriste perpétrée vendredi dernier où trois Arabes israéliens ont tué deux policiers israéliens.

Les tensions sont allées crescendo depuis une semaine après l’attaque du 14 juillet.

« Nous avons rappelé au point de presse du 19 juillet la préoccupation de la France face aux tensions à Jérusalem et particulièrement autour de l’Esplanade des Mosquées [mont du Temple], où la situation s’est dégradée ces derniers jours. Nous appelons l’ensemble des parties à s’abstenir de tout acte ou déclaration de nature à aggraver les tensions, ainsi qu’à œuvrer à l’apaisement. Toute remise en cause du statu quo est porteuse de risques de déstabilisation, » a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay vendredi après-midi.

Les médias israéliens ont signalé que deux heures avant l’attaque à Halamish vendredi, le terroriste avait publié un long post sur Facebook qui évoquait en arabe la nécessité de défendre la mosquée al-Aqsa, qui se trouve sur le mont du Temple aux côtés du Dôme du Rocher.

« J’ai beaucoup de rêves et d’aspirations. Je sais qu’avec Allah, mes rêves deviennent réalité. J’ai aimé la vie, faire sourire les gens, mais quel genre de vie est-ce ? Ils tuent nos femmes et nos jeunes, souillent notre Al-Aqsa pendant que nous dormons. Prenez vos armes et résistez … Je n’ai qu’un couteau et il répondra à l’appel d’Al-Aqsa. Vous commencez une guerre et Allah vous jugera pour cela. J’espère qu’après moi, des hommes vous battront avec un poing de fer. Je sais que je vais et que je ne reviendrai pas », a écrit al-Jalil à sa famille.

Capture d’écran 2017-07-22 à 00.14.30

Les forces de sécurité ont déclaré qu’elles cherchaient des suspects supplémentaires dans l’attaque de Halamish.

Les agents paramédicaux du Magen David Adom ont décrit une scène « très difficile » dans l’implantation où se situe la maison, également connue sous le nom de Neve Tsuf, au nord de Ramallah.

Une photo de la cuisine du domicile où a été perpétré une sanglante attaque au couteau faisant 3 morts, le 21 juillet 2017, à Halamish (Crédit : armée israélienne)

Une photo de la cuisine du domicile où a été perpétré une sanglante attaque au couteau faisant 3 morts, le 21 juillet 2017, à Halamish (Crédit : armée israélienne)

« Lorsque nous sommes entrés dans la maison, nous avons vu quatre blessés couchés [sur le sol] avec des coups de couteau. Trois d’entre eux étaient inconscients, sans pouls et ne respiraient pas », a déclaré Ohad Amitoun du Magen David Adom.

« Une autre femme de 60 ans était consciente et a subi des coups de couteau dans le haut de son corps. Elle a été traitée sur les lieux avant d’être évacuée par une ambulance de soins intensifs du Magen David Adom. Elle était dans un état modéré », a-t-il ajouté.