Quatre Israéliens ont été blessés dimanche, dont deux grièvement, quand une salve de roquettes et des tirs de mortier ont frappé le passage d’Erez entre Israël et la bande de Gaza.

Les victimes étaient des chauffeurs de taxi arabes israéliens, qui s’occupaient des Gazaouis blessés afin de les ramener en Israël pour un traitement médical. Les blessés ont été évacués à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon.

Un Arabe israélien indigné a parlé à la radio militaire et a fustigé le Hamas pour ne pas se soucier du bien-être des Palestiniens dans la bande de Gaza.

« Il s’agit d’une organisation qui se soucie du peuple palestinien ? Ils tirent sans arrêt », a-t-il déclaré. Il a souligné que, malgré les salves de roquettes, la traversée n’avait pas été barrée pour les cas médicaux d’urgence, et que deux femmes de Gaza avaient été évacuées « 20 minutes avant » d’urgence en Israël, et que d’autres chauffeurs de taxi étaient à disposition, « comme toujours » pour le  transport de patients en cas d’urgence.

Quelque 50 personnes avaient le droit d’utiliser le passage d’Erez dimanche, mais Kamil Abou Rokan, le Directeur de l’Autorité des passages du ministère de la Défense, et le général Yoav Mordehai, le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) ont fermé le passage à la circulation, sauf pour les cas de sauvetage, a fait savoir le ministère de la Défense.

Hussein Abu-Einam, un témoin de la scène, a déclaré à la radio militaire : «Les conducteurs étaient assis dans un hangar et attendaient les passagers et leurs parents qui partaient de Gaza pour les hôpitaux israéliens Ichilov et Tel Hashomer. Ensuite, sept obus sont tombés – l’un après l’autre. Nous n’avons pas eu le temps de
fuir ».

Eli Bean, directeur du Magen David Adom, a déclaré que les ambulanciers dépêchés à la traversée ont été contraints de traiter les victimes en urgence.

« Pendant le traitement, nous étions obligés de faire face à des explosions de mortier tirés sur nous. Les obus de mortier sont tombés tout près de ceux qui ont été blessés », a-t-il dit. 11 obus de mortier et autres roquettes ont atterri près du passage, a indiqué l’armée.

Des rapports médiatiques contradictoires indiquent que trois ou cinq personnes ont été blessées et qu’en plus des blessés graves. Une personne se trouvait dans un état modéré.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle a riposté contre un site de lancement caché dans le nord de la bande de Gaza, à partir duquel des salves ont été tirées.