Des sources au sein de la sécurité palestinienne ont retiré mardi des allégations portées contre l’armée israélienne.

Plus tôt dans la journée, les sources avaient accusé l’armée d’avoir ouvert le feu sur un conducteur palestinien en Cisjordanie, entraînant sa mort et causant le retournement de sa voiture.

Selon l’agence de presse palestinienne Ma’an, le conducteur Fidaa Muhye Addin Majadlah a été tué et le passager Ibrahim Adnan Shukri a été gravement blessé. Leur véhicule est sorti de la route et s’est retourné. Les deux hommes sont originaires de Tulkarem.

Une source au sein de la sécurité palestinienne avait confié à l’AFP que l’armée israélienne avait tiré sur le véhicule. L’agence de presse avait supprimé ultérieurement sa dépêche après que les Palestiniens aient rectifié que « leur information concernant les tirs de l’armée israélienne était erronée. »

Selon Ma’an, des sources au sein du gouvernement palestinien prétendaient que la collision était le résultat d’une course poursuite initiée par les forces de sécurité israéliennes.

Cependant, un porte-parole de l’armée a affirmé qu’aucune poursuite n’avait été rapportée et que l’incident était « probablement un accident de voiture. »