Des télés et radios allemandes abandonnent les concerts de Roger Waters, accusé d’antisémitisme
Rechercher

Des télés et radios allemandes abandonnent les concerts de Roger Waters, accusé d’antisémitisme

Cinq radios et chaînes de télévision nationales refusent de diffuser les concerts du chanteur qui appelle au boycott d'Israël

Roger Waters en concert au Staples Center de Los Angeles, le 20 juin 2017. (Crédit : Kevin Winter/Getty Images/AFP)
Roger Waters en concert au Staples Center de Los Angeles, le 20 juin 2017. (Crédit : Kevin Winter/Getty Images/AFP)

Cinq chaînes de télévision et de radio d’Etat ne diffuseront pas les prochains concerts donnés en Allemagne par Roger Waters en raison d’accusations d’antisémitisme qui pèsent sur le chanteur de rock, fervent soutien des boycotts à l’encontre d’Israël.

Les chaînes allemandes – toutes affiliées au réseau national ARD – ne diffuseront pas les concerts de Waters à Berlin et à Cologne qui sont prévus pour l’été 2018, selon des informations transmises mardi par Reuters.

Waters, bassiste et chanteur, un critique affirmé d’Israël, est connu pour harceler publiquement les artistes qui se rendent en Israël à titre privé ou pour un concert.

La RBB (radio publique de Berlin et Brandenburg), qui fait partie du réseau ARD, a déclaré dans un communiqué qu’elle ignorerait Waters « en réaction aux accusations d’antisémitisme proférées à son encontre ».

« Prendre une position claire ici est un signal important donné par la RBB aux communautés juives de Berlin et de Brandenburg », a fait savoir la directrice de la RBB Patricia Schlesinger.

Roger Waters (Crédit : Lior Mizrahi/Flash90)

Le chef de la tournée de Waters, Marek Lieberg, a qualifié cette démarche « d’absolument ridicule ».

S’adressant au quotidien Mannheimer Morgen, Lieberg a indiqué que tandis qu’il ne soutient pas personnellement le mouvement BDS, il ne laissera pas son point de vue interférer avec son travail, a fait savoir Reuters. « Je ne peux pas et je ne veux pas enlever à Waters son droit à la liberté d’opinion », a-t-il déclaré.

Lieberg, fils de survivants de l’Holocauste, a reconnu que les Juifs allemands avaient des raisons de s’inquiéter au vu de « l’antisémitisme croissant et clairement visible en Allemagne ».

Josef Schuster, président du Conseil central des Juifs d’Allemagne, a salué cette décision, disant à Reuters que « la réaction rapide et décisive prise par les diffuseurs… est un signal important que l’antisémitisme rampant contre Israël n’a pas sa place en Allemagne ».

Josef Schuster, président du Conseil central des Juifs d’Allemagne, pendant une conférence de presse à Frankfurt am Main, le 30 novembre 2014. (Crédit : Daniel Roland/AFP)

Dimanche, la chaîne publique allemande Westdeutscher Rundfunk (WDR) a fait savoir qu’elle retirait son parrainage à un concert de Roger Waters après que des militants ont fait pression en faveur de l’annulation du spectacle en raison des positionnements anti-israéliens et antisémites de l’ancien leader du groupe des Pink Floyd, selon des informations parues dans les médias allemands.

WDR a retiré son soutien au spectacle de Cologne – qui aura lieu le 11 juin 2018 – après qu’un résident local a lancé une pétition recommandant vivement à la chaîne de « ne pas soutenir avec l’argent public l’antisémite Roger Waters ».

En 2013, l’ADL (Anti-Defamation League), qui avait dans le passé défendu Waters contre les accusations d’antisémitisme lancées à son encontre, avait reconnu que « les théories du complot antisémite » s’étaient « infiltrées dans la totalité » des points de vue exprimés par l’ancien homme fort des Pink Floyd.

Israël fait face depuis des décennies à des appels au boycott, mais le mouvement connu sous l’acronyme du BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) s’est particulièrement développé ces dernières années avec l’aide de soutiens célèbres, notamment – et surtout – Waters.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...