Le chef de la Chambre des Représentants américain John Boehner et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont salué mercredi les liens « forts » existant entre leurs pays, sur fond de tensions entre Netanyahu et l’administration Obama.

Avant une réunion à Jérusalem, ils ont tous deux évité d’aborder directement les négociations entre les puissances mondiales et l’Iran quant au programme nucléaire contesté de Téhéran.

En arrivant à Jérusalem à la tête d’une délégation de législateurs américains alliés en visite au Moyen-Orient, Boehner a déclaré que, partout où ils ont été, ils ont délivré le « message est le même – vous ne pouvez pas continuer à détourner votre regard des menaces qui pèsent sur nous tous ».

En abordant les liens avec Israël, Boehner a déclaré : « les liens entre les Etats-Unis et Israël sont plus forts que jamais. »

« Nos deux pays coopèrent à de nombreux niveaux. Même si nous pouvons avoir des désaccords politiques de temps à autre, les liens entre nos deux pays sont forts, et ils vont continuer à l’être. »

Tôt, mercredi Netanyahu a exhorté les puissances mondiales à durcir leurs positions dans les négociations nucléaires.

« Dans cette région violente et instable, où les Etats sont en train d’imploser et où le fanatisme explose, une chose demeure solide comme le roc – notre amitié, notre alliance, notre partenariat », a-t-il dit.

« C’est ce qui rend nos deux pays plus forts, ce qui rend nos deux pays plus sûrs, » a déclaré M. Netanyahu. « Et il s’agit du point d’ancrage pour nos espoirs communs quant à la paix et à la stabilité dans cette région. »

Boehner a fait fureur au début de cette année quand il a invité Netanyahu pour tenir un discours lors d’une session conjointe du Congrès relatif aux pourparlers sur le programme nucléaire iranien, sans consulter au préalable la Maison Blanche.

Dans ce discours, Netanyahu a averti des dangers de convenir d’un accord avec l’Iran imparfaite.

Le président Barack Obama avait alors refusé de le rencontrer lors de sa visite à Washington.