Brigitte Bardot, veut rencontrer le président français François Hollande au sujet de l’abattage rituel pour sceller avec lui « un accord historique » rendant « illégal l’égorgement des bêtes sans édourdissement », comme vient de l’imposer le Danemark.

« Je compte infiniment sur vous et espère pouvoir vous rencontrer prochainement afin de sceller un accord qui pourrait être historique pour la France qui doit rester la nation des Droits de l’Homme et devenir, aussi, celle des Droits de l’Animal ! », a écrit lundi l’ancienne actrice dans une lettre rendue publique par sa Fondation.

« Le Danemark impose, aujourd’hui même, l’étourdissement des bêtes lors d’un abattage rituel… Qu’attend donc la France pour, enfin, prendre cette mesure qui limiterait la souffrance de millions d’animaux ? », a ajouté Brigitte Bardot.

Selon elle, le ministre danois de l’Agriculture, Dan Jørgensen, en poste depuis le 13 décembre dernier, « a pris cette décision d’urgence en précisant que ‘les droits des animaux sont prioritaires par rapport aux droits religieux’.C’est précisément ce qu’un Etat laïque, comme la France, doit défendre ! », dit-elle. 

Une loi danoise établit que désormais, tous les animaux devront être étourdis avant d’être abattus.

Cette décision interdit de facto les abattages rituels juifs et musulmans.