Le Mémorial de la Shoah de Paris organise, le 19 juin prochain, une rencontre autour de la réédition du livre « Vichy et les Juifs » écrit par Michaël R. Marrus et Robert Paxton.

Dans cet ouvrage les auteurs reviennent sur le rôle déterminant de l’Etat français dans la déportation de Juifs vers les camps de la mort.

Cette rencontre aura lieu à 14h30, en présence de Robert Paxton et Henry Rousso, directeur de recherche à l’IHTP-CNRS. Elle sera animée par Denis Peschanski, directeur de recherche eu CNRS.

Entre la première édition et la seconde édition de l’ouvrage, les archives françaises ont été ouvertes en 2008 aux chercheurs.

Dans une interview réalisée par France info l’année dernière, Robert Paxton indique que le maréchal Pétain a un rôle prépondérant dans la déportation des Juifs de France. « Pétain lui-même voulait expulser les Juifs de l’enseignement, de l’administration, de l’économie, de la culture française parce qu’il croyait qu’il y avait trop de Juifs en France ».

Les archives françaises font clairement état d’une volonté d’aider les Allemands dans leur entreprise d’extermination des Juifs. « Les Français ont créé un organisme qui organisait l’expropriation de la propriété juive et les Allemands laissent faire parce qu’ils n’avaient pas assez de personnel, c’est écrit noir sur blanc », rapporte Robert O. Paxton.

Cependant, le gouvernement de Vichy n’avait pas clairement connaissance de la solution finale, selon l’auteur du livre « il ne voulait pas en savoir plus », les Juifs étaient envoyés dans des camps de travail.

Il y avait des rumeurs, mais la situation était trop incompréhensible, « l’assassinat systématique de tout un peuple » était inenvisageable à l’époque. C’est à la libération des camps que la vérité éclate.