Le président Reuven Rivlin a déclaré suite à l’incendie criminel dans la nuit de jeudi, dans lequel un bébé palestinien a été tué lorsque la maison a été brûlée, qu’Israël n’avait pas fait assez pour sévir contre les terroristes juifs.

« A mon grand chagrin, jusqu’à présent, il semble que nous avons fait preuve de laxisme dans notre traitement des phénomènes du terrorisme juif. Peut-être que nous ne faisons pas assez pour intérioriser ce à quoi nous sommes confrontés, un groupe idéologique déterminé et dangereux, qui vise à détruire les ponts fragiles pour lesquels nous travaillons sans relâche afin de les bâtir », dit-il.

Tôt vendredi matin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a également qualifié l’incendie criminel d’ « acte répréhensible et horrible du terrorisme à tous égards. »

Rivlin, dans ses déclarations, envoie ses condoléances et appelle à ne pas alimenter la tension des Arabes israéliens et des Palestiniens.

« Dans ces moments douloureux, je me tourne vers les citoyens arabes d’Israël, et le peuple palestinien, à tous les citoyens respectueux de la loi, et vous demande de ne pas succomber au choc et à la colère. C’est un temps pour se réunir », dit-il.