SOS Homophobie porte plainte contre Joseph Sitruck
Rechercher

SOS Homophobie porte plainte contre Joseph Sitruck

4 mois après les propos homophobes de l'ancien Grand rabbin de France, l'association porte plainte pour "incitation au crime en raison de l’orientation sexuelle"

Le Rabbin Joseph Haim Sitruk à Paris, lors du Siyoum de Dirshoum - 22 mars 2015 (Crédit : autorisation)
Le Rabbin Joseph Haim Sitruk à Paris, lors du Siyoum de Dirshoum - 22 mars 2015 (Crédit : autorisation)

En juin dernier, l’ancien Grand rabbin de France, Joseph Sitruck, avait fait une déclaration sur Radio J concernant le défilé annuel de la Gay Pride de Tel Aviv ou des milliers de touristes se rendent chaque année.

A l’occasion de cette chronique, Joseph Sitruk avait déclaré que « la Torah considère l’homosexualité comme une abomination et un échec de l’humanité ». Selon Joseph Sitruck, « Israël, par cette manifestation, se trouve rabaissé au rang le plus vil ».

« Je n’hésite pas à qualifier cette initiative de tentative d’extermination morale du peuple d’Israël », avait-t-il ajouté avant de conclure : « j’espère que les auditeurs écouteront mon appel au secours et réagiront de façon radicale à une telle abomination. »

Ces déclarations avaient créé un vif émoi aussi bien auprès de la communauté juive que de la communauté nationale.

Alain Beit, président de l’association juive LGBT Beit Haverim, avait alors décidé de saisir la justice pour incitation à la haine, avant de revenir sur cette décision.

Quatre mois après cet incident, l’association SOS homophobie a confirmé hier avoir porté plainte sans constitution de partie civile contre Joseph Sitruk pour « incitation au crime en raison de l’orientation sexuelle », rapporte Libération.

« Après une phase de réflexion, on a décidé de porter plainte sur la base de l’article 23 de la loi du 29 juillet 1881 car on ne peut pas laisser dire que l’homosexualité est une ‘extermination morale’ », a déclaré Gilles Dehais, président de SOS homophobie.

Dans un communiqué, le Beit Haverim indique avoir pris connaissance de la plainte de SOS homophobie.

« Après avoir sérieusement envisagé des poursuites judiciaires, Beit Haverim a choisi de privilégier le dialogue et la construction avec les autorités religieuses. En effet, il nous a semblé qu’un travail de fond serait à terme plus bénéfique pour l’acceptation des personnes LGBT dans les synagogues et par les différents courants du judaïsme », indique le communiqué.

Suite aux propos de l’ancien Grand rabbin de France, une conférence ayant pour thème « Pour un judaïsme engagé contre toutes les discriminations » avait eu lieu au Centre communautaire de Paris, le 29 juin dernier en présence du Grand rabbin actuel Haim Korsia, afin d’instaurer un dialogue autour de grands thèmes tels que l’homosexualité.

« Devant l’absence d’excuses du rabbin Sitruk, nous comprenons l’action de SOS Homophobie ; Beit Haverim suivra de près la procédure initiée, tout en poursuivant le dialogue avec les associations LGBT et les institutions religieuses », a cependant souligné le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...