Homosexualité : les réactions suite aux propos de Joseph Sitruck
Rechercher

Homosexualité : les réactions suite aux propos de Joseph Sitruck

Les propos, qualifiés d'homophobes, ont suscité colère et consternation au sein de la communauté juive francophone

Le Rabbin Joseph Haim Sitruk à Paris, lors du Siyoum de Dirshoum - 22 mars 2015 (Crédit : autorisation)
Le Rabbin Joseph Haim Sitruk à Paris, lors du Siyoum de Dirshoum - 22 mars 2015 (Crédit : autorisation)

Vendredi dernier la Gay Pride de Tel Aviv réunissait 200 000 participants. Considéré comme la deuxième plus grande « parade de la fierté » au monde, après San Francisco, l’événement est devenu une véritable institution dans la ville blanche.

Des milliers de touristes s’y rendent chaque année pour participer à plusieurs jours de réjouissances qui se clôturent par un grand défilé à travers Tel Aviv pour finir par un concert sur la Tayelet.

Sur l’antenne de Radio J, l’ancien Grand Rabbin de France, Joseph Sitruck est revenu sur la tenue de cet événement à Tel Aviv.

A l’occasion de cette chronique, Joseph Sitruk a déclaré que « La Torah considère l’homosexualité comme une abomination et un échec de l’humanité ». Selon Joseph Sitruck « Israël, par cette manifestation, se trouve rabaissé au rang le plus vil ».

« Je n’hésite pas à qualifier cette initiative de tentative d’extermination morale du peuple d’Israël », a-t-il ajouté avant de conclure « J’espère que les auditeurs écouteront mon appel au secours et réagiront de façon radicale à une telle abomination ».

Ces déclarations ont créé un vif émoi auprès de la communauté juive francophone. Depuis lors, l’enregistrement du Grand Rabbin a été retiré du site de Radio J.

Alain Beit, président de l’association juive LGBT, Beit Haverim, a décidé de saisir la justice pour incitation à la haine.

Il a également appelé à la responsabilité de la radio communautaire juive française qui a décidé, vraisemblablement en toute connaissance de la teneur des déclarations, de diffuser les propos du Rabbin. « C’est bien l’unité de la communauté dans son ensemble que vous avez compromise, » a souligné Alain Beit.

Sacha Reingewirtz, président de l’UEJF, a également dénoncé les propos de l’ancien Grand rabbin de France. « En qualifiant la Gay Pride de Tel Aviv de « tentative d’extermination morale du peuple d’Israël », et en appelant à réagir « de façon radicale à une telle abomination », l’ancien grand rabbin de France Haïm Sitruck a-t-il réalisé la gravité des paroles qu’il a tenues hier sur Radio J ? » s’indigne-t-il.

En qualifiant la Gay Pride de Tel Aviv de "tentative d'extermination morale du peuple d'Israël", et en appelant à réagir…

Posted by Sacha Reingewirtz on Saturday, 4 June 2016

Enfin Caroline Fourest a réagi sur France Culture aux déclations de Joseph Sitruck. « L’ancien grand Rabbin de France n’est pas loin d’avoir battu La manif pour tous », a ironisé la chroniqueuse.

« Le rejet de l’homosexualité est un classique des religieux conservateurs mais si on ne s’en n’émeut plus, on le légitime, et à force de le légitimer, il ne faut pas s’étonner que des fous de Dieu, (…) finissent pas exécuter ce qu’ils pensent être un ordre divin ».

L’appel du Grand Rabbin de France à réagir de manière radicale « contre cette abomination » a alarmé l’opinion publique.

Caroline Fourest, Sacha Reingewirtz, le Rabbin Delphine Horvilleur, le Rabbin Gabriel Farhi, ont unanimement rappelé le meurtre de Shira Banki, 16 ans, participante à la Gay Pride de Jérusalem, l’an passé, par un Juif extrémiste ultra-orthodoxe récidiviste.

Shira Banki (Crédit : Autorisation de la famille)
Shira Banki (Crédit : Autorisation de la famille)

« Ce sont les propos de Joseph Sitruk, qu’il faut abréger », a conclu Caroline Forest.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...