Dans une nouvelle vidéo, publiée mercredi par le site Vice News, on voit l’armée israélienne fournir une assistance médicale à des rebelles syriens blessés.

La vidéo montre des médecins militaires présents sur le Golan s’occuper de trois Syriens dans une ambulance militaire, évaluer leur état et fournir un traitement médical avant de les emmener à l’hôpital.

Les soldats ont recueilli les hommes blessés pendant la nuit et les ont transférés entre des mains israéliennes de l’autre côté de la frontière. Les hommes souffrent de diverses blessures apparemment subies dans des combats avec les forces syriennes de Bashar el-Assad.

Le personnel médical israélien semble faire de son mieux pour mettre les trois hommes à l’aise alors qu’ils tentent d’identifier leurs blessures.

On ne sait pas à quel groupe de rebelles les trois hommes appartiennent, et le reporter de Vice News Simon Ostrovsky a remarqué qu’ils pourraient très bien faire partie d’organisations hostiles à Israël, comme al-Nosra qui est elle-même affiliée à al-Qaïda.

Des rapports présentés récemment au Conseil de sécurité des Nations unies ont révélé de nombreuses interactions entre les troupes israéliennes et les groupes rebelles à la frontière israélo-syrienne au cours des 18 derniers mois.

Les observateurs de l’ONU sur le plateau du Golan ont détaillé certains des contacts entre rebelles et soldats de Tsahal, y compris le fait que les Syriens soient envoyés en Israël pour des traitements médicaux.

« Pendant les périodes d’affrontements importants avec les forces syriennes, les groupes rebelles ont transféré à l’armée israélienne 89 blessés à travers la ligne de cessez-le-feu » faisait savoir une dépêche de mai 2014, ajoutant plus tard que « l’armée israélienne a remis aux insurgés 19 personnes soignées et le corps de deux personnes décédées. »

Un mémorandum de juin 2013 notait qu’ « un agent de liaison israélien avait informé les forces des Nations unies que Tsahal avait fourni un traitement médical d’urgence à 20 membres armés de l’opposition, qui étaient tous retournés du côté syrien. »

Israël a accepté que des Syriens passent la frontière pour des raisons médicales pendant des années, mettant en place un hôpital de campagne à proximité de la zone démilitarisée, et transférant des patients plus gravement blessés vers d’autres installations médicales du nord du pays.

Depuis l’année dernière, plus de 700 Syriens blessés auraient été traités dans des hôpitaux israéliens via la frontière entre la Syrie et Israël.

Les responsables israéliens ont refusé d’identifier ceux qu’ils traitaient et de s’enquérir du camp dont ils provenaient.

La FNUOD est une force des Nations unies qui se situe sur une zone tampon entre la Syrie et Israël depuis 1974, soit un an après la guerre du Kippour. Elle est censée aider au maintien d’un cessez-le-feu entre les deux pays.

Avi Lewis a contribué à cet article