Israël en guerre - Jour 292

Rechercher

1 000 manifestants au Camp 80, où des soldates ont reçu l’ordre d’arrêter de chanter

Un groupe de nouvelles recrues, travaillant en cuisine, a reçu l'ordre d'arrêter la musique contenant des voix de femmes, en raison des objections des soldats pratiquants

Des Israéliens protestant devant le Camp 80 de Tsahal, après que des soldates ont reçu l'ordre de ne pas chanter en cuisine, à Pardes Hanna-Karkur, le 27 août 2023. (Crédit : Anat Hermony/Flash90)
Des Israéliens protestant devant le Camp 80 de Tsahal, après que des soldates ont reçu l'ordre de ne pas chanter en cuisine, à Pardes Hanna-Karkur, le 27 août 2023. (Crédit : Anat Hermony/Flash90)

Un millier de personnes ont manifesté pour les droits des femmes dimanche devant une grande base militaire où, la semaine dernière, un groupe de soldates s’est vu ordonner d’arrêter de chanter parce que cela dérangeait les militaires pratiquants.

Une foule, dont la plupart étaient des femmes, s’est rassemblée à l’extérieur du Camp Dotan – ou Camp 80 – la formation de base non combattante de l’armée, à Pardes Hanna-Karkur, dans la région centrale du pays.

Les manifestants ont chanté et dansé tout en arborant des banderoles roses sur lesquelles était écrit « Vous ne nous réduirez pas au silence ».

À un moment donné, les manifestants ont bloqué la route devant l’entrée principale, mais la police les a dispersés.

Cette manifestation fait suite à une récente série d’incidents au cours desquels des femmes auraient été victimes de discrimination dans les espaces publics pour satisfaire les exigences d’hommes religieux.

La chanteuse israélienne Miri Aloni, qui a fait partie d’un orchestre de l’armée pendant son service militaire, figurait parmi les personnes qui se sont jointes à la manifestation du Camp 80.

La chanteuse israélienne Miri Aloni lors d’une manifestation, contre l’ordre donné aux soldates du camp militaire de ne pas chanter pendant leur service en cuisine, devant le Camp 80 de Tsahal, à Pardes Hanna-Karkur, le 27 août 2023. (Crédit : Anat Hermony/Flash90)

La semaine dernière, un groupe de femmes soldats de la base a reçu l’ordre d’arrêter de chanter en faisant la cuisine à cause de certains soldats pratiquants qui se trouvaient dans la salle à manger.

Les soldats masculins, qui étaient des étudiants en yeshiva, ont demandé à ce que la musique soit éteinte parce qu’elle contenait des voix de femmes, ont rapporté les médias israéliens. Une commandante s’est entretenue avec les soldates dans la cuisine et leur a ordonné d’éteindre la musique ou de n’écouter que des voix masculines. La musique est restée éteinte pendant 20 minutes, selon le média Walla.

Certains hommes juifs orthodoxes considèrent que les voix des femmes sont erva, c’est-à-dire impudique. Tsahal dispose de plusieurs programmes destinés aux hommes ultra-orthodoxes, dont certains combinent leur service militaire avec des études dans des établissements religieux appelés yeshiva.

L’armée israélienne a déclaré la semaine dernière qu’elle enquêtait sur ce cas, qui s’inscrit dans une série d’incidents qui ont fait la Une des journaux nationaux ces dernières semaines et au cours desquels des femmes et des jeunes filles ont été invitées à s’asseoir à l’arrière d’un bus, ont dû se couvrir ou se sont vu refuser l’embarquement en raison des sensibilités des passagers masculins religieux.

« Tsahal honore et respecte tous ceux qui servent, indépendamment de la religion, de la race, du genre ou de l’orientation sexuelle, tout en maintenant un espace respectueux pour tous les soldats et en sauvegardant leurs droits », a déclaré l’armée, ajoutant que si nécessaire, « les procédures seront affinées en conséquence ».

Illustration : Des femmes soldats du cours d’instructeurs d’infanterie de l’armée faisant une pause pour boire de l’eau pendant un exercice, le 19 novembre 2007. (Crédit : Armée israélienne)

L’accent mis sur la discrimination religieuse à l’égard des femmes intervient à un moment où les tensions sociétales entre la droite et la gauche et entre les groupes religieux et laïcs sont exacerbées par les efforts déployés par le gouvernement pour limiter certains pouvoirs du pouvoir judiciaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.