145 Palestiniens accusés d’incitation à la violence sur Internet en 2016
Rechercher

145 Palestiniens accusés d’incitation à la violence sur Internet en 2016

Les députés israéliens ont proposé une loi qui obligerait les réseaux sociaux à supprimer les incitations à la violence

De jeunes Palestiniens devant des ordinateurs dans un cybercafé à Shuafat. (Crédit : Michal Fattal/Flash90)
De jeunes Palestiniens devant des ordinateurs dans un cybercafé à Shuafat. (Crédit : Michal Fattal/Flash90)

L’armée israélienne a annoncé avoir inculpé plus de 145 Palestiniens depuis début 2016 pour incitation à la violence sur les réseaux sociaux.

L’annonce de dimanche a eu lieu pendant une campagne israélienne destinée à réprimer les incitations à la haine et à la violence sur Internet, qui alimenteraient les attaques palestiniennes.

Ce mois-ci, les ministres de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, et de la Justice, Ayelet Shaked, ont rencontré des dirigeants de Facebook pour discuter des moyens de limiter les appels à la violence sur la plate-forme.

Israël affirme que Facebook doit davantage surveiller et contrôler ses contenus, soulevant une série de problèmes sur la responsabilité de l’entreprise pour ce qui est publié par ses utilisateurs.

Les députés israéliens ont proposé une loi qui cherche à obliger les réseaux sociaux à supprimer le contenu qu’Israël considère être de l’incitation à la violence.

Des agences ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...