16 morts, 4 347 cas du coronavirus en Israël, dont 80 dans un état grave
Rechercher

16 morts, 4 347 cas du coronavirus en Israël, dont 80 dans un état grave

Le ministère de la Santé a ajouté 100 patients au décompte de dimanche soir ; 81 dans un état modéré, 134 ont été guéris

Un des membres de l'équipe médicale de l'hôpital Barzilay, dans la ville d'Ashkelon, au sud d'Israël, porte un équipement de protection, alors qu'il manipule un échantillon de coronavirus, le 29 mars 2020. (Flash90)
Un des membres de l'équipe médicale de l'hôpital Barzilay, dans la ville d'Ashkelon, au sud d'Israël, porte un équipement de protection, alors qu'il manipule un échantillon de coronavirus, le 29 mars 2020. (Flash90)

Le ministère de la Santé a déclaré lundi matin que le nombre d’Israéliens infectés par le coronavirus était de 4 347, soit une augmentation de 100 cas depuis dimanche soir.

Il a ensuite fait état d’un seizième mort – un homme de 58 ans, qui souffrait déjà d’autres maladies.

Parmi les cas, 80 sont dans un état grave, dont 63 sont reliés à des respirateurs, a déclaré le ministère. 81 autres sont dans un état modéré, 134 se sont rétablis, et les autres présentent des symptômes légers.

Le décompte a dépassé les 4 000 cas dimanche, avec une augmentation de 628 cas en 24 heures.

L’augmentation quotidienne a été la plus importante depuis que le premier cas de coronavirus a été enregistré dans le pays, et l’a placé au 17e rang en termes de nombre de personnes contaminées dans le monde.

En Israël, le coronavirus a fait 16 victimes, dont trois nouveaux décès enregistrés dimanche et un lundi. Sur les 16 personnes qui sont mortes en Israël du COVID-19, la maladie causée par le coronavirus, 13 avaient plus de 70 ans. En Italie, un Israélien de 82 ans est également décédé de la maladie.

L’une des personnes dans un état grave est un homme d’une vingtaine d’années qui n’avait pas de problèmes médicaux préexistants. En raison de difficultés respiratoires croissantes, il a été mis sous sédation et branché à un respirateur, a déclaré dimanche le Samson Assuta Ashdod University Hospital.

Photo d’illustration : Un médecin, en combinaison de protection, vérifie le fonctionnement d’un respirateur à l’hôpital universitaire Samson Assuta d’Ashdod, le 16 mars 2020 (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

L’augmentation continue des cas de virus survient alors qu’un haut fonctionnaire du ministère de la Santé aurait averti qu’Israël devait se préparer à une situation dans laquelle 5 000 personnes infectées par le virus auraient besoin de respirateurs.

« C’est un scénario difficile, mais nous pouvons y faire face », a déclaré le Dr Vered Ezra, responsable de la gestion médicale au ministère, lors d’un point de presse sur la Douzième chaîne d’information.

Selon un rapport préparé la semaine dernière pour la commission spéciale de la Knesset sur la gestion du coronavirus, il reste au maximum 1 437 respirateurs dans le pays pour traiter les patients. Le ministère de la Santé a contesté ce chiffre, affirmant qu’il y avait 2 864 respirateurs disponibles.

On craint de plus en plus qu’il n’y ait pas assez de respirateurs pour traiter toutes les personnes les plus gravement malades, laissant aux médecins le soin de décider qui garder en vie.

Les Israéliens ont reçu l’ordre de rester chez eux à partir de mercredi dernier, à moins qu’ils ne prennent part à un petit nombre d’activités autorisées, notamment l’achat de nourriture et de médicaments ou une courte promenade à moins de 100 mètres de leur domicile. Les personnes qui enfreignent ces règles sont passibles d’une amende de plus de 500 NIS (125 euros) ou d’une peine d’emprisonnement.

Le gouvernement devrait envisager d’imposer de nouvelles restrictions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...