2 Palestiniens soupçonnés d’avoir violé une Israélienne handicapée
Rechercher

2 Palestiniens soupçonnés d’avoir violé une Israélienne handicapée

La police recherche un troisième suspect censé avoir pris part à l'agression sexuelle à Jaffa plus tôt ce mois-ci

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une victime de viol. Illustration. (Crédit : Shutterstock)
Une victime de viol. Illustration. (Crédit : Shutterstock)

Les agents de police ont arrêté un Palestinien et un adolescent soupçonnés de viol collectif d’une femme israélienne mentalement et physiquement handicapée, à Jaffa, plus tôt ce mois-ci, a déclaré un officiel mercredi.

Un troisième homme, un citoyen israélien, est également soupçonné d’avoir été impliqué dans l’agression sexuelle et reste en fuite. L’enquête est « toujours en cours », a déclaré un porte-parole de la police.

Les hommes sont soupçonnés d’avoir violé la jeune femme handicapée, de lui avoir uriné et craché dessus, en lui criant des insultes raciales lors de l’attaque. L’un des suspects, Imad Aldin Draghmah, aurait filmé l’agression brutale, selon le site d’informations Walla.

Les deux Palestiniens qui ont été arrêtés vivaient à l’origine en Cisjordanie, mais avaient loué un appartement à Tel-Aviv, a déclaré au Times of Israel un porte-parole de la police.

Le Palestinien avait un permis légal pour vivre à Tel Aviv, alors que le mineur vivait illégalement à Tel Aviv, a expliqué le fonctionnaire.

La police enquête toujours sur la motivation derrière l’attaque, y compris la possibilité qu’elle a été commise pour « motifs nationalistes », a déclaré un porte-parole.

En raison des handicaps physiques et mentaux de la victime, la police a dit qu’elle traite le cas avec une sensibilité accrue et avec « prudence ».

Sur la même considération, la police a maintenu une injonction de silence sur le viol présumé, qui a été partiellement levée mercredi.

Le Palestinien restera en prison au moins jusqu’à lundi, selon une ordonnance du tribunal de Tel-Aviv.

Etant donné que le second suspect est mineur, son affaire est traitée par le tribunal pour enfants de Tel-Aviv. Il sera également détenu jusqu’à lundi, a indiqué la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...